twitter facebook chevron-right

Djihadisme : le nombre de Français "impliqués" en hausse de 203 % par rapport à 2014

Le ministre de l'Intérieur est auditionné mardi par la commission d'enquête sur la surveillance des filières et des individus djihadistes.

"A ce jour, 457 Français, dont un très grand nombre sont jeunes, sont présents en Irak et en Syrie." Bernard Cazeneuve est auditionné mardi pour la seconde fois par la commission d'enquête sur la surveillance des filières et des individus djihadistes de l'Assemblée nationale.

Le ministre de l'Intérieur en a profité pour dresser un bilan comptable de la situation des ressortissants français impliqués dans des filières djihadistes. "1.600 Français sont impliqués d'une façon ou d'un autre dans les filières irako-syriennes", a-t-il expliqué, avant d'entrer dans le détail des chiffres.

Hausse des combattants de +104 % en 1 an et demi

Parmi les 457 Français localisés en Irak et en Syrie, 137 sont des femmes, 80 sont des mineurs, 45 sont des jeunes filles mineures. "Les volontaires ayant quitté la Syrie seraient 278, dont 213 seraient déjà rentré en France", a ajouté le ministre. 320 ressortissants français sont en transit vers la zone, 105 y sont décédés - dont 8 dans des opérations suicide - et 2 sont actuellement détenus en Syrie. "Il y a des retours encadrés de Syrie toutes les semaines, parfois tous les jours", a précisé Bernard Cazeneuve.

Pour finir, le nombre de Français "impliqués" est de 1683 personnes, soit une hausse de 203% par rapport au 1er janvier 2014. Le nombre total de combattants français en Irak et en Syrie est de 457 personnes (+104%). "Les candidats sont principalement originaires de six régions : Ile-de-France, Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Nord-Pas-de-Calais, Languedoc-Roussillon, et Midi-Pyrénées", a conclu le ministre.