twitter facebook chevron-right

Débat TV du 20 avril : le porte-parole de Fillon demande au CSA de "trancher"

Invité mercredi dans Questions d'Info, Luc Chatel est revenu sur les problèmes d'organisation du débat télévisé de France Télévisions autour des 11 candidats, alors que Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron ont laissé entendre qu'ils ne souhaitaient pas y participer. "Il n'y a pas de bonne solution, explique Luc Chatel. Les Français ont plutôt envie de voir les candidats débattre. Maintenant, on constate qu'il y a deux candidats majeurs qui ne veulent pas faire le débat ! C'est un problème. Donc ça veut dire que le CSA doit trancher !"


Le président du conseil national des Républicains s'est également dit choqué par l'organisation du débat avec une stricte égalité du temps de parole à partir du lundi 10 avril. Il trouve "choquant", par exemple, que le candidat de l'UPR puisse avoir le même temps de parole que tous les autre candidats :

"Débattre à 11 avec l'égalité stricte du temps de parole !, s'exaspère Luc Chatel. "C'est-à-dire que Monsieur Asselineau a le même temps de parole que Monsieur Macron... Ça me choque !"