twitter facebook chevron-right

Check Point : le drapeau européen est-il un "emblème religieux" ?

Lundi dernier, l'Assemblée nationale a voté une proposition de résolution La République En Marche pour promouvoir les symboles de l'Union européenne, et notamment son drapeau. Un vote qui fait suite à une sortie du leader de La France Insoumise. Jean-Luc Mélenchon avait assuré que le drapeau européen serait "un emblème confessionnel". Il réclame le remplacement du drapeau européen accroché à l’Assemblée nationale française par le drapeau des Nations Unies.

Lors de sa première entrée à l'Assemblée nationale en tant que député, Jean-Luc Mélenchon fulminait. "C’est la République française ici, c’est pas… la Vierge Marie", avait-il lancé en regardant le drapeau européen accroché dans l'hémicycle.


Sur sa chaîne Youtube, Jean-Luc Mélenchon est revenu sur cette affaire en racontant les différents épisodes de la création du drapeau européen. "De fil en aiguille, à la fin, il y a un type qui dit: moi j’ai une idée. Je vous propose ça fond bleu et douze étoiles, raconte le leader des Insoumis. Et le gars qui le propose, pas moi Mélenchon, mais ce gars, il explique ce qu’est le drapeau. Il dit que ce sont les douze étoiles qu’il y a autour de la tête de la Vierge dans je ne sais plus quelle chapelle. Parce que c’est les douze apôtres. C’est le type qui a inventé le drapeau qui le dit, donc c’est un emblème religieux".


Le drapeau européen serait donc un symbole représentant la Vierge Marie et les douze apôtres ? Pour répondre à cette question, il faut remonter le temps jusqu’aux prémices de l’Europe en 1950.

A l’époque, un drapeau doit être créé pour représenter le Conseil de l’Europe, qui défend les droits de l'homme et promeut la culture européenne, et non la CECA, la Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier, l’ancêtre de l’Union Européenne.

De nombreuses propositions

Plusieurs projets sont alors proposés, comme l’expliquait dans un ouvrage Robert Bichet, rapporteur devant l’Assemblée consultative du Conseil de l’Europe et président du "Comité ad hoc pour un emblème européen".

  • Un E vert sur fond blanc, le symbole du Mouvement européen. Le projet a été abandonné pour son manque d’esthétisme.
  • Sur un fond bleu, des étoiles dorées placées aux places qu’occupaient sur la carte les capitales des pays libres d’Europe. Une constellation qui a été abandonnée car elle faisait penser à une représentation de l’URSS.
  • Un cercle doré et une croix sur fond bleu. Mais la plupart des socialistes des divers pays d’Europe ainsi que la Turquie (qui faisait partie du Conseil de l’Europe) étaient hostiles à cette solution justement à cause de la symbolique religieuse de la croix.
  • Un cercle de quinze étoiles dorées sur fond bleu, les étoiles représentant les quinze membres du Conseil de l’Europe ; dont la Sarre. Mais l’Allemagne qui ne reconnaissait pas la Sarre comme un état s’est opposée à cette proposition.

C’est finalement un drapeau bleu azur sur lequel on retrouve un cercle de douze étoiles dorées qui est choisi pour devenir l’emblème du Conseil de l’Europe. Trente ans plus tard, il sera désigné comme drapeau officiel de ce qui deviendra plus tard l’Union Européenne.

Selon le site de l’Union européenne, les étoiles symbolisent les idéaux d'unité, de solidarité et d'harmonie entre les peuples d'Europe. Contrairement à une idée reçue, le nombre d’étoiles ne correspond pas au nombre d’états-membres. Dans la résolution adoptée par le Conseil de l’Europe, on peut lire que le cercle de douze étoiles est un signe d’union entre les peuples d’Europe, le nombre douze étant le symbole de la perfection et de la plénitude. Officiellement, il n’y a donc pas de symbolique chrétienne.

Alors pourquoi Jean-Luc Mélenchon parle-t-il d’"un emblème confessionnel" ? Il fait en fait référence à une interview d’Arsène Heitz, le peintre strasbourgeois qui a dessiné le drapeau européen, à la revue catholique Magnificat. Peu avant sa mort, soit plus de 30 ans après la création du drapeau, Arsène Heitz y explique s’être inspiré d’une médaille miraculeuse à l’effigie de la Vierge Marie dont la tête est entourée par douze étoiles, représentant les douze apôtres. La couleur bleue est également la couleur généralement associée à la Sainte Vierge.

Intention de véhiculer un message religieux?

Si un symbole chrétien a inspiré le créateur du drapeau, la bannière européenne n’est pas pour autant un emblème confessionnel. Dans son ouvrage, Robert Bichet, affirme qu’une proposition de drapeau orné d’une croix a été refusée pour sa connotation religieuse. "Cet examen (ndlr.: des différents projets) fit apparaître très vite l'impossibilité d'utiliser un emblème portant la croix. Il y avait en effet, au sein du Conseil de l'Europe, un peuple non chrétien : la Turquie, et la plupart des socialistes des divers pays d'Europe étaient hostiles à ce symbole".

Cela prouve bien que l’objectif du Conseil de l’Europe n’était aucunement de véhiculer une symbolique religieuse dans son drapeau. Ses membres voulaient justement éviter cela pour contenter tout le monde, les européens non-chrétiens y compris. Même s’il a une esthétique d’inspiration chrétienne, le drapeau européen n’est pas un "emblème religieux". La déclaration de Jean-Luc Mélenchon est donc plutôt fausse.

Guillaume Guilbert


Retrouvez le "Check Point" dans Europe Hebdo sur LCP et Public Sénat le jeudi à 14h10. Chaque semaine, une déclaration ou une idée reçue passera l'épreuve du "Check Point" une séquence de "fact checking" réalisée par la RTBF, avec le soutien du Parlement européen.