twitter facebook chevron-right

​Bureau de l'Assemblée : des nominations qui virent au pugilat


En début de législature, l'élection du bureau de l'Assemblée nationale est d'habitude une simple formalité, un vote qui dure cinq minutes. Mais le 28 juin dans l'hémicycle, la séance tourne à la bataille rangée.

En cause : la guerre que se livrent les deux groupes de droite pour un poste de questeur. D'un côté, Christian Jacob et sa centaine de députés LR ; de l'autre, Thierry Solère et ses députés "Les Constructifs" qui vont finalement l'emporter grâce aux voix des élus de La République en marche.

Les Républicains crient au "déni de démocratie", la majorité est traitée de "rouleau compresseur"... La crise va durer jusqu'au bout de la nuit.

Un reportage de Céline Martel avec Yann Plantier.


Hors séance, un programme de la rédaction, cinq minutes pour revenir sur un fait majeur de la semaine à l'Assemblée nationale