twitter facebook chevron-right

Bruno Le Roux : "Gerard Larcher n'est pas à la hauteur"

Le chef de file des députés PS à l’Assemblée nationale réagit à l’opposition frontale entre Claude Bartolone et le président du Sénat.

La tension est brusquement montée d’un cran entre deux des personnages les plus importants de l’État. Le président du Sénat estime qu’il "ne lui est plus possible" de travailler avec son homologue Claude Bartolone qui s’est prononcé, jeudi matin sur RMC/BFMTV, pour la disparition de la Haute Assemblée "dans sa forme actuelle".

Interrogé par LCP, Bruno Le Roux, le chef de file des députés PS au Palais Bourbon, déplore la "manœuvre politicienne" du président du Sénat : "On a l’impression que M. Larcher cherchait une excuse pour ne pas travailler avec l’Assemblée (…) Il n’est pas à la hauteur du moment que nous vivons." regrette-t-il avant d’afficher son soutien à Claude Bartolone : "Le président de l’Assemblée nationale essaie de trouver des solutions…."

"La vérité, c’est que le président du Sénat n'a pas apprécié hier soir un reportage (sur France 3)..."

Quelques heures plus tard, dans le journal de LCP, Bruno Le Roux a assuré jeudi soir que Claude Bartolone ne souhaitait pas la suppression du bicamérisme mais la fusion du Sénat et du Conseil économique et social. "Cela permettrait d’évaluer tous les projets par rapport à leur impact environnemental", plaide Bruno Le Roux qui ajoute : "Chaque fois que nous avons fait des propositions au président du Sénat ces dernières semaines, il les a refusées (…) Ce que je regrette, c’est que le Sénat ne veuille plus travailler avec l’Assemblée (…), même quand c’est une demande du chef de l’Etat comme la mission sur l'engagement républicain. La vérité, c’est qu’il y a eu hier soir un reportage (sur France 3, ndlr) qui n’a pas été apprécié par le président du Sénat…"

(avec Caroline Motte)