twitter facebook chevron-right

Bruno Le Maire va demander à l'Allemagne, aux Pays-Bas et à la Finlande de relancer l'activité économique dans la zone euro

Auditionné mercredi par la commission des Finances de l'Assemblée, sur la présentation du programme de stabilité, le ministre de l'Économie et des Finances a annoncé aux députés vouloir porter "un nouveau contrat de croissance pour la zone euro". Un contrat gagnant-gagnant où, en échange de la poursuite des réformes structurelles des pays avec des problèmes de compétitivité, les pays à forte "marge de manœuvre budgétaire" s'engageraient à relancer l'investissement et l'activité économique de la zone euro.

"Nous ne pouvons pas rester les bras croisés face à ce ralentissement marqué et préoccupant de la croissance mondiale..." Le ton sérieux et la mine grave, Bruno Le Maire a fait part de ses inquiétudes, face au ralentissement mondial de l'activité économique qui touche de plein fouet des pays comme l'Allemagne ou la Chine et potentiellement, dans un second temps, la France.

Le ministre de l'Économie et des Finances va demander ce jeudi, en marge de la réunion du G7 à Washington, une relance économique européenne. Une action coordonnée, pour faire vivre la cohésion de la zone euro, mais qui demande de convaincre les partenaires européens de la France, au premier rang desquels l'Allemagne.