twitter facebook chevron-right

Boutih : "Il ne restera que deux camps, les Républicains et les identitaires"

Le député socialiste souhaite ouvrir un "vrai débat" sur la République, notamment en "allant loin" sur les questions de "lutte contre les ghettos, d'émancipation des femmes ou pour assumer et défendre la laïcité".


Malek Boutih a demandé vendredi aux opposants à la réforme constitutionnelle de ne pas "se cacher" derrière les binationaux pour défendre leurs arguments : "Énormément de Français, que l'on appelle des bionationaux, partagent à peu près dans les mêmes proportions que les autres Français des opinions sur ce texte..." L'élu socialiste a également assuré que "politiquement la situation va se durcir" : "En réalité, il ne restera que deux positions, vous aurez d'un côté les Républicains et de l'autre côté les identitaires."

Malek Boutih s'est ensuite déclaré favorable au fait de "sortir de la République ceux qui veulent l'assassiner" mais aussi "faire rentrer de plain-pied ceux qui veulent la défendre" afin de "faire naître une nouvelle République".