twitter facebook chevron-right

Batho (PS) dénonce le manque de moyens de l'Autorité de sûreté nucléaire

L'ancienne ministre de l'Ecologie pointe un besoin de financement supplémentaire de 20 millions d'euros de l'ASN qui génère un "risque pour la sûreté nucléaire".


Elle a voulu tirer la sonnette d'alarme. Invitée mercredi dans Politique matin, l'ancienne ministre socialiste de l'Ecologie Delphine Batho pointe le manque de moyens de l'ASN (Autorité de sûreté nucléaire), chargée du contrôle des centrales nucléaires françaises.

"Voir que l'autorité de sûreté nucléaire en France manque de 150 agents, qu'elle plaide sans relâche pour avoir simplement 20 millions d'euros supplémentaires pour pouvoir faire son travail... (...) Donner ces moyens à l'autorité de sûreté nucléaire c'est vraiment la moindre des choses", lance la députée socialiste. "Je ne comprends pas que l'on mégote sur les moyens de la sûreté nucléaire en France. Il y a un risque pour la sûreté nucléaire à partir du moment où l'autorité indépendante, qui est chargée du contrôle de la sûreté nucléaire, n'a pas les moyens suffisants pour faire son travail !"