twitter facebook chevron-right

Aymeric Chauprade (FN) assume sa vidéo controversée et va plus loin encore

Interrogé sur LCP, le député européen, qui devrait être prochainement sanctionné par Marine Le Pen, trouve "parfaitement équilibrée" sa vidéo où il dit que "la France est en guerre avec des musulmans".

Il ne renie rien et va même plus loin. Aymeric Chauprade, eurodéputé FN et ancien conseiller de Marine Le Pen sur les questions internationales, réitère ses propos sur le plateau d'Europe Hebdo, émission diffusée jeudi soir sur LCP à 21h30.

La semaine dernière, il avait tenu des propos polémiques dans une vidéo diffusée sur Youtube qui lui valent aujourd'hui d'être en disgrâce auprès de la direction du parti frontiste.

Dans cette vidéo datant du 15 janvier, Aymeric Chauprade explique que "la France est en guerre avec des musulmans, pas avec les musulmans, mais avec des musulmans". Le député européen ajoute qu'une " cinquième colonne puissante vit chez nous et peut à tout moment se retourner contre nous".

Sur le plateau d'Europe Hebdo, Aymeric Chauprade justifie ses propos : "Je dis simplement que les totalitarismes se sont formés avec une minorité, au départ. Il y a une minorité de musulmans qui a un projet qui est totalitaire, qui est l'islam radical. Cette minorité active peut convertir une partie importante d'autres musulmans. Et c'est important de faire la distinction."

Aymeric Chauprade : "Le nazisme était allié avec l'islam radical"

Alors qu'il est actuellement visé par une plainte de SOS Racisme, l'eurodéputé maintient ses déclarations : "Cette vidéo est parfaitement équilibrée. Je parle de l'islam acclimaté aux nations, qui est l'islam majoritaire. Mais je parle (aussi) de cet islam global, djihadiste, qui se développe. Il ne faut pas se voiler la face : on a un problème avec une partie de l'islam", ajoute le député européen. Aymeric Chauprade n'hésite pas non plus à affirmer que "le nazisme était allié avec l'islam radical. Himmler lui-même avait deux objets fétiches sur son bureau, Mein Kampf et le Coran".

En face de lui, l'eurodéputée allemande Evelyne Gebhardt dénonce "des idioties". "Reprenez vos cours d'Histoire je vous en prie !", lance cette élue du groupe socialiste européen.

Les propos de l'eurodéputé ne devraient pas calmer Marine Le Pen, qui envisage sérieusement de retirer à Aymeric Chauprade son titre de chef de la délégation FN au Parlement européen. La présidente du FN avait d'ailleurs demandé aux responsables frontistes locaux de ne pas diffuser la vidéo pour "des raisons juridiques".

Une directive qui n'a pas été respectée par la nièce de Marine Le Pen, Marion Maréchal-Le Pen. La députée FN du Vaucluse avait publié la vidéo sur son compte Twitter.
_
_
_
_
_
_

Interview menée par Ahmed Tazir
_
_