twitter facebook chevron-right

Attentats de 2015 : "Je suis traumatisée à vie par les images que j'ai vues", dit une journaliste de France 2

​Les représentants des médias audiovisuels étaient auditionnés par la commission de lutte contre le terrorisme, lundi, à l’Assemblée nationale. Objectif : évoquer le traitement éditorial des évènements.


Lundi après-midi, une table ronde avec les représentants des grands médias audiovisuels était organisée par la commission d'enquête relative aux "moyens mis en ?uvre par l'État pour lutter contre le terrorisme depuis le 7 janvier 2015". Pendant plusieurs heures, ils sont revenus sur leur traitement des attentats de janvier puis ceux de novembre.

"Nous diffusons un dixième des images"

La journaliste de France 2, Audrey Goutard, spécialisée dans les affaires de police, est revenue sur les images diffusées sur les attentats, en faisant un parallèle avec le reportage M6, diffusé dimanche soir. Dans cette émission de Zone interdite, qui a depuis été retirée du replay, M6 a choisi de diffuser les images de vidéosurveillance du café le Comptoir Voltaire. On y voit un des terroristes se faire exploser au milieu des clients.

Audrey Goutard raconte son travail aux députés et explique qu'au nom de la "dignité des victimes", beaucoup d'images ne sont pas diffusées par sa chaîne, France 2.

Ces images là, moi, elles me hantent. [...] Nous diffusons à peine un dixième des images que nous voyons et je peux vous dire que je suis traumatisée à vie par les images que j'ai vues. Audrey Goutard , journaliste à France 2

Une guerre d'images

Puis elle explique avoir eu une vidéo de Amedy Coulibaly après l'assaut du Raid à l'Hyper Cacher de la Porte de Vincennes :

Nous avons décidé de ne pas passer ces images là car dans une guerre de l'image, cette image peut être utilisée... Audrey Goutard, journaliste à France 2