twitter facebook chevron-right

​Assistants parlementaires : en quête d'un statut...


Collaborateurs en circonscription ou à l'Assemblée nationale, les 2 000 assistants parlementaires du Palais Bourbon souffrent de l'affaire Fillon et de la mauvaise image donnée à leur profession.

Sans grille de salaire, sans horaires ni missions clairement définis, pas toujours payés pour leurs heures supplémentaires, les assistants parlementaires ont un statut à géométrie variable, souvent soumis au bon vouloir de leur député.

Une situation à la limite de la légalité. Un paradoxe pour l'Assemblée...

Un sujet d'Astrid de Villaines avec Marion Chatelin.


Hors séance, un programme de la rédaction, cinq minutes pour revenir sur un fait majeur de la semaine à l'Assemblée nationale.