twitter facebook chevron-right

ARCHIVE LCP - Hollande : "Le 49.3 est une brutalité"

Alors premier secrétaire du PS, François Hollande avait dénoncé en 2006 l'attitude du gouvernement dirigé par Dominique de Villepin.


L'exécutif a décidé d'engager mardi la responsabilité du gouvernement sur le controversé projet de loi Travail. Une situation qui s'était produite en 2015, lors de l'examen du projet de loi Macron, mais aussi en 2006.

A l'époque plusieurs centaines de milliers d'étudiants sont dans la rue pour protester contre le projet du gouvernement de droite dirigé par Dominique de Villepin, visant à instituer le contrat première embauche (CPE) pour les jeunes, alors qualifié de "smic-au rabais".

"Un déni de démocratie"

Face à une contestation grandissante, le Premier ministre de l'époque avait décidé de passer en force à l'Assemblée nationale, en recourant à l'article 49.3 de la Constitution.

Une décision qui n'avait pas manqué d'indigner le premier secrétaire du PS de l'époque, un certain... François Hollande : "Malgré ce passage en force, nous poursuivrons le débat parlementaire. Le 49.3 est une brutalité, le 49.3 est un déni de démocratie, le 49.3 est une manière de freiner ou d'empêcher le débat parlementaire", avait-il assuré.

Les députés de droite ironisent

Ce mardi 10 mai 2016 dans l'hémicycle, plusieurs députés d'opposition, ironiques, n'ont pas manqué de citer cette prise de parole.