twitter facebook chevron-right

Annonces présidentielles pour le pouvoir d'achat : quel financement ?

Hausse de 100 euros par mois des revenus des salariés au SMIC, annulation de la hausse de la CSG pour les retraités qui perçoivent moins de 2 000 euros par mois, heures supplémentaires défiscalisées, prime de fin d'année : pour tenter de résorber la mobilisation des gilets jaunes, Emmanuel Macron a lancé lundi soir un train de mesures dont le coût pourrait d'élever à 9 milliards d'euros. Un exercice délicat pour la majorité qui visait un déficit contenu à 2,8% du PIB pour 2019 et qui a toujours clamé la nécessité de respecter les règles budgétaires européennes en se maintenant sous la barre des 3%. Si l'objectif ne sera pas tenu l'an prochain, le gouvernement devrait faire en sorte de ne pas laisser flamber la hausse, au prix d'une probable baisse des dépenses appliquée aux services publics. Les explications d'Alice Rougerie.