twitter facebook chevron-right

François Hollande : un Président isolé ?

Ça vous regarde

François Hollande : un Président isolé ?

Diffusée le 31/03/2016

Un Président dans la tourmente. Après avoir modifié l'avant-projet de la "loi travail" de Myriam El Khomri sous une pression sociale grandissante, François Hollande a été obligé de renoncer hier à la révision constitutionnelle, censée être la réponse politique face aux attentats du 13 novembre. L'inscription de l'état d'urgence et de la déchéance de nationalité dans la Constitution fait désormais partie des réformes majeures que le Chef de l'Etat a été contraint de jeter aux oubliettes.

Le Président a dû faire face à une contestation générale, lui qui espérait une union nationale sur ce projet de révision constitutionelle. A l'Assemblée, même si le texte dans son ensemble a recueilli les 3/5 des votes, une partie de la majorité et de l'opposition s'y est opposée. Au Sénat, la droite majoritaire a réécrit l'article 2 en profondeur, remplaçant une déchéance de nationalité pour tous les terroristes, par une déchéance seulement pour les terroristes binationaux. Objectif : que la France ne crée pas d'apatrides. Et du côté des sénateurs socialistes, pas plus d'unité sur cet article 2 réécrit : la totalité du groupe avait voté contre. Certains étaient en désaccord avec le principe même de déchéance de nationalité, d'autres opposés à la version du Sénat.

Après plus de deux mois de débat et de tensions, à droite comme à gauche, François Hollande a donc "clos" le débat constitutionnel. A un peu plus d'un an de l'élection présidentielle, le Chef de l'Etat s'attire des critiques supplémentaires. Chômage, "loi travail", révision constitutionnelle, majorité socialiste déchirée... L'objectif d'une possible candidature à sa réélection semble progressivement disparaître pour celui qui a lié cette perspective à une inversion de la courbe du chômage.

François Hollande est-il en train de vaciller ? L'abandon de la révision constitutionnelle est-il un coup majeur porté à sa crédibilité ? Est-ce un pas de plus vers sa possible absence de l'élection présidentielle de 2017 ?

Les invités d'Arnaud Ardoin en débattent ce soir dans l'émission Ça vous regarde, de 19h30 à 20h30 sur LCP :

- Catherine Lemorton, députée socialiste de Haute-Garonne, Présidente de la commission des affaires sociales

- Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon

- Denis Pingaud, conseiller en stratégies d'opinion et de communication, Président de Balises, et enseignant à Sciences-Po en communication publique et politique

- Marc Crapez, chercheur en science politique associé à Sophiapol (Paris-X) et écrivain

>> Question JDD : "Pensez-vous que les manifestations peuvent finir par faire plier le gouvernement sur la "loi travail" ?"