Logo LCP
Les flux RSS

Site de l'Assemblée nationale

Voir les débats en cours à l’Assemblée nationale

Vous êtes ici : Accueil > Émissions > Ça Vous Regarde - Le débat > Qui se cache derrière Facebook ?

Ça Vous Regarde - Le débat : Qui se cache derrière Facebook ?

Qui se cache derrière Facebook ?

[Durée] 48mn

Ajouter cette vidéo : JavaScript   iframe   lien court

A propos de cette video

Le film de David Fincher, The social network, consacré à l’histoire du réseau social Facebook et de son fondateur Mark Zuckerberg, fait l’évènement depuis plusieurs semaines. Au même moment, une enquête du Wall Street Journal a permis de mettre en lumière que les dix applications les plus populaires de Facebook transmettaient les données des utilisateurs à des entreprises extérieures. En France, la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés), met en garde contre la géolocalisation via Facebook, estimant que la confidentialité ne serait pas optimale.

Outre ces recommandations de prudence, le succès mondial de Facebook et des réseaux sociaux ne traduit-il pas le paradoxe d’une communauté numérique qui s’accroit tout en appauvrissant les relations sociales dites « traditionnelles » ? Que traduit ce besoin actuel d’exhiber ses amis, ses photos, sa vie sur la toile, et quels en sont les dangers ? Doit-on craindre en Facebook un instrument de fichage des individus, voire de manipulation des masses ? Autour d’Arnaud Ardoin, les invités de Ca vous regarde en parlent ce soir.

Invités :
+ Sébastien Huyghe, député UMP du Nord et commissaire à la CNIL,
+ Patrick Bloche, député PS de Paris,
+ Luis de Miranda, philosophe,
+ Pierre Bellanger, PDG de Skyrock et fondateur de Skyrock.com.

Vous aimerez aussi

Commenter / partager :       twitter Partager sur Google+

Participer en direct à l'émission Ça vous regarde

Pour devenir Sentinelle Citoyenne, et participer au débat grâce à votre webcam, veuillez compléter le formulaire suivant.

Attention, votre inscription sera prise en compte uniquement pour les émissions à venir.