twitter facebook chevron-right

Patrimoine des députés : « Faites ce que je dis, pas ce que je fais »

Moins de 2 min

Le compromis auquel sont parvenus les députés et le gouvernement sur la transparence de la vie publique laisse comme un goût amer. Les déclarations de patrimoine des élus seront consultables sur internet, mais interdiction de les publier... Sauf à s'exposer à de lourdes sanctions.

Décidemment, nos élus sont bien difficile à suivre. Pour paraphraser la célébrissime petite phrase du général de Gaulle, « bien entendu, on peut sauter sur sa chaise comme une cabri en disant la transparence, la transparence !  »... Encore faut-il se l'appliquer à soi-même.

Le gouvernement a été contraint d'atténuer la portée des annonces de François Hollande... Pour ne pas froisser sa majorité. Au point que même le pourfendeur bien connu de la dépense publique, le socialiste René Dosière, ne défend que mollement le texte.

Dans les rangs de l'opposition aussi, les députés font profil bas.

Tous pour la transparence. Mais pas trop... En dépit d'une violente diatribe contre le projet de loi de « circonstance » du gouvernement, l'UMP Guy Geoffroy semble vouloir se hâter lentement.

De son côté, Jean-Frédéric Poisson, lui-aussi député UMP, est bien sûr pour la transparence. Mais autrement ...

De quoi faire rire... jaune, les députés « écolo », atterrés par les positions « hypocrites » de leurs homologues de gauche, comme de droite..Les seuls à trouver que, au contraire, le texte ne va pas assez loin.

Allons un peu de courage, Messieurs les députés, cessez de vous trouver des bonnes excuses qui n'en sont pas. Le ridicule ne tue pas. Mais il fait très mal... à la démocratie.

Audition d'Alain Vidalies le 4 juin


Projet de loi