twitter facebook chevron-right

Municipales : la fermeture de Fessenheim, sujet tabou ?

Moins de 2 min

Fermera, fermera pas ? Les bons résultats des Verts aux Municipales risquent de compliquer encore plus la tâche du gouvernement - remanié ou non - pour tenir les promesses de François Hollande en matière de transition énergétique. A commencer par la fermeture du site de Fessenheim dès 2016.

Qu’en termes diplomatiques-voire hypocrites- ces choses-là sont dites… Hauts fonctionnaires et députés de la commission d’enquête sur la filière nucléaire ont manifestement peur de dire les mots qui fâchent.
Pourtant les anti-nucléaires ne ménagent pas leurs forces pour convaincre le Président de la République. Pour preuve, le 19 mars dernier, l’intrusion spectaculaire de Greenpeace dans la centrale de Fessenheim.

Face à leur détermination et leurs opérations coup de poing… des circonvolutions verbales, des démonstrations gênées… et des hauts fonctionnaires mal à l’aise devant des députés qui ne le sont pas moins. En ces périodes électorales délicates, vous ne trouverez pas un élu local se prononcer pour la fermeture d’une centrale. Les enjeux économiques pour une région sont bien trop importants.
Alors tout le monde tente de se convaincre que c’est une question de temps et de méthode.

Une méthode... pour établir un plan... afin de réduire de 75 à 50% la part de l’électricité nucléaire en France... d'ici à 2025... Un langage bien administratif pour cacher la réalité : un manque de volonté et de courage politique.