twitter facebook chevron-right
Présidentielle 2017

Impasse

François Fillon veut démontrer aux responsables de sa famille qu'ils n'ont pas le choix, ils devront le suivre, ou porter la responsabilité de la division et de ses conséquences.
3 min
photo AFPphoto AFP

"Intérêts de faction et de carrière... Arrière-pensées de tous ordres... Dégoût... Trahisons..." François Fillon ne désigne nommément personne, mais ses termes sont violents. Ils dénoncent ceux qui, dans sa famille politique, prétendent le "débrancher".

En premier lieu, il leur oppose une évidence : ils n'ont pas la prise. Peu importent les défections, personne ne peut obliger François Fillon à se retirer de l'élection présidentielle.

Deuxième mise en garde François Fillon, le choix du retraitne dépend pas de sa seule personne. Il n'appartient pas plus aux défenseurs d'un plan B. Ce choix n'appartient véritablement qu'aux votants de Ia primaire. Il considère que la manifestation du Trocadéro constitue leur message : François Fillon doit rester.

Une fois ces deux postulats posés, la mise en garde de François Fillon s'apparente à une déclaration de guerre. Ceux qui prendront l'initiative de proposer un autre choix, ou même de chercher trop ouvertement une alternative, en assumeront la responsabilité. Ils seront les diviseurs, autrement dit les responsables de l'échec. François Fillon s'appuie surune certitude politique à droite, c'est que la division est la cause de toutes les défaites.

Face à cette détermination, que peuvent plaider les tenants d'un plan B? La faiblesse de François Fillon dans les sondages? Lui qui a déjoué tous les pronostics de la primaire?

Son incapacité à rassembler? Il pourrait leur renvoyer l'argument. Mais visiblement, il ne se contentera pas de cette pirouette. Au 20 heures de France 2, le candidat à la présidentielle s'est défendu d'être "autiste", il entend les critiques. Il annonce qu'il va prendre une initiative pour faire revenir ceux qui l'ont lâché. Son arme? Démontrer que l'impasse ne se situe pas là où ils le croient. Elle est de leur coté, non du sien. Avec un message à plus long terme en prime. Les diviseurs porteront la responsabilité de l'échec.