twitter facebook chevron-right
front national

Florian Philippot et la "Gud connexion"

La synthèse est-elle possible entre le numéro 2 du Front national et les membres historiques issus du GUD, ce mouvement étudiant d'extrême droite ? Les réponses de notre journaliste chargée du suivi du FN.
Moins de 2 min
Florian Philippot et Axel Loustau / © AFPFlorian Philippot et Axel Loustau / © AFP

Le vice-président du parti est-il à l'aise avec les amis historiques de Marine Le Pen ? Axel Loustau, Frédéric Chatillon ou encore Philippe Péninque, ces anciens du GUD – groupuscule étudiant d’extrême droite – qui agissent dans l’ombre de la présidente du FN ?

Je m'entends bien avec eux, ils sont sympathiques et bons vivants. Ils mettent toute leur énergie dans la campagne.Florian Philippot lors d'un entretien pour le livre Philippot 1er*

Pourtant, ces proches de Marine Le Pen n'ont pas vraiment le profil du nouveau Front National, sauce Philippot. Ils sont même plutôt semblables à ceux qui ont été exclus au cours des dernières années pour dérapages. "Le paradoxe de Marine Le Pen c’est qu’elle a aussi bien des Philippot que ses vieux copains ‘gudards’ qui n’ont pas du tout le même profil. Psychologiquement, ils sont très différents mais ils se complètent assez bien", décrypte Jean-Yves Le Gallou, théoricien de la préférence nationale, aujourd’hui en retrait du FN.

Et l’intellectuel d’extrême droite d’expliquer pourquoi le numéro 2 du parti n’a pas appliqué aux amis de Marine Le Pen sa stratégie de "dédiabolisation" :

Il n’a pas le choix, ce sont eux qui prennent les risques judiciaires : ils vont chercher les financements. Chatillon finance les campagnes de Philippot, il ne peut pas se passer d’eux.Jean-Yves Le Gallou

Marine Le Pen a également besoin d’eux d’un point de vue "affectif", selon plusieurs sources, comme ce très proche de la présidente du parti qui souhaite conserver l’anonymat : "La Gud Connexion, c’est son donjon, ce sont les vrais, les plus fidèles". "Je n'ai pas à les exclure, ils ne sont ni dans les instances dirigeantes ni cadres du FN" répond Florian Philippot.

Frédéric Chatillon est mis en examen dans l’une des enquêtes sur le financement des campagnes électorales du Front national. Axel Loustau a également été mis en examen en 2015 dans l’enquête sur le financement présumé frauduleux de la campagne du parti en 2012.


*Philippot 1er, le nouveau visage du Front national, d’Astrid de Vilaines et Marie Labat. Éditions Plon. 149 pages, 14,90 €.