twitter facebook chevron-right

UMP : Le web vit au rythme des "feux de la droite"

2 min

Twitter aura vécu une semaine entièrement UMP. Les multiples rebondissements de cette élection interne ont été relayés et commentés en direct sur le réseau social, qui aurait bien pu saturer vu le nombre de messages postés avec les mots clés : #UMPanique, #UMPanade, #UMPlosion ou encore #Lesfeuxdeladroite

Ce feuilleton à rebondissements monopolise la toile et l'information politique. Des "gifs" (images animées et répétitives qui permettent d'exprimer un sentiment) sont immédiatement créés comme celui du visage de Valérie Pécresse qui permet à lui seul de savoir où en est le score de François Fillon (dimanche soir) :

De son côté, Slate s'amuse de cette "tragi-comédie" en publiant, à la façon d'un Tumblr, les gifs les plus représentatifs de la guerre Copé/Fillon. Même les assistants parlementaires de l'opposition s'y mettent avec un premier gif consacré à la guerre Copé/Fillon au bureau... A voir ici .

Du côté des militants, l'âme n'est pas vraiment à la rigolade. Certains, affligés, postent la photo de leur carte découpée sur le web.


D'autres relativisent en musique...

Quant à Alain Juppé, appelé en recours par le camp Fillon puis par Jean-François Copé, il poste sa réaction directement sur Twitter :

Et pose ses conditions :

L'un des grands gagnants de cet emballement médiatique est sans doute François Hollande. Mercredi, avant qu’Éric Ciotti et son équipe ne viennent perturber une nouvelle fois les résultats, le Président a provoqué le début d'un tollé sur le net. Sa déclaration aux maires de France sur leur "liberté de conscience" vis-à-vis du mariage homosexuel était vivement décriée par de nombreux blogueurs jusqu'à ce que la série UMP rende totalement obsolète l'autre "couac" du jour...Après "gif", c'est décidément le mot de l'année !