twitter facebook chevron-right

Quand Pôle-emploi remercie ses internautes d'être "toujours aussi nombreux"

3 min

C'est ce qu'on appelle une gaffe ou un très mauvais buzz. Voulant faire partager une enquête digitale sur les "sites préférés" des Français pour rechercher du boulot, Pôle emploi s'est félicité jeudi matin d'être toujours le plus visité :

Un tweet maladroit qui a tout de suite suscité les foudres ou l'hilarité du web. Des dizaines de tweets tombent pour railler le message de l'agence de recherche d'emploi alors qu'on compte toujours 3 millions de chômeurs en France.

Dans le viseur évidemment, le community manager de l'agence qui a envoyé le malheureux message. Un épisode qui rappelle celui arrivé à Canal Plus pendant le festival de Cannes. Le compte officiel de Canal + Cinéma avait envoyé une blague plus que douteuse sur le film ayant remporté la Palme d'Or, La vie d'Adèle qui traite d'homosexualité féminine.

Quelques heures après, le groupe présente ses excuses en trois tweets et répond même aux internautes qui "ont été les plus choqués" :

"On a pris pour notre grade"

Mais les équipes web de Pôle Emploi n'en restent pas là. Encore un peu plus tard, ils décident de réagir sur Storify, un site très couru par les community managers qui permet d'agréger des contenus en ligne (tweets, vidéos, gifs etc.) et de les commenter. Voilà donc Pôle Emploi qui écrit un article intitulé "Pole-emploi.fr : le site "préféré" des Français ?" et qui retrace toute l'histoire de la journée difficile, non sans ironie. "Bref, on en a pris pour notre grade. Et on accuse le coup", peut-on lire entre deux tweets d'internautes relayés sur cette plateforme. Ils expliquent leurs excuses, remercient les médias pour leur rectifications et ironisent même sur la panique de leur community manageuse à l'aide d'un gif animé.

Un story telling en ligne qui a plutôt bien fonctionné et qui devrait rester comme un exemple de communication de crise sur le net. La page est donc tournée !