twitter facebook chevron-right

Sondage: confiance en hausse pour Macron et Philippe

La cote de confiance d'Emmanuel Macron (49%, +3 points) et celle d'Edouard Philippe (48%, +4) se redressent en septembre par rapport à août, selon un sondage Harris Interactive diffusé lundi.

Le président Emmanuel Macron et le Premier ministre Edouard Philippe le 13 juillet 2013 à ParisLe président Emmanuel Macron et le Premier ministre Edouard Philippe le 13 juillet 2013 à Paris

La cote de confiance d'Emmanuel Macron (49%, +3 points) et celle d'Edouard Philippe (48%, +4) se redressent en septembre par rapport à août, selon un sondage Harris Interactive diffusé lundi.

Dans le même temps, 51% des personnes interrogées disent ne pas faire confiance au chef de l'Etat (-3) et au Premier ministre (-5) "pour mener une bonne politique pour la France", selon ce baromètre mensuel pour le site Délits d'Opinion.

La confiance envers les membres du gouvernement se redresse également en moyenne de 3 points sur un mois à 32%. En ce mois de rentrée, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer gagne 11 points (39%). Muriel Pénicaud, en première ligne pour défendre la réforme du droit du travail, gagne 6 points (31%). Mobilisée pour les ouragans Irma et Maria qui ont frappé les Antilles françaises, la ministre des Outre-mer Annick Girardin gagne 9 points (30%).

Les ministres de l'Economie et des Comptes publics, Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, grappillent tous les deux 3 points (respectivement 39% et 28%). Même hausse de 3 points pour Gérard Collomb (39%), tandis que Nicolas Hulot (52%) et Jean-Yves Le Drian (51%) restent stables. La ministre des Sports Laura Flessel fait la course en tête à 53% (+3).

Alain Juppé conserve la tête des autres personnalités politiques auxquelles les Français accordent leur confiance (39%), mais perd 2 points, devant Bernard Cazeneuve (32%, -2). Suivent Xavier Bertrand (29%), Martine Aubry et Benoît Hamon (28% chacun) et Jean-Luc Mélenchon (27%).

Enquête réalisée en ligne du 26 au 28 septembre auprès de 914 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.