twitter facebook chevron-right

Présidentielle: pour François Baroin, Fillon "peut gagner"

François Baroin a estimé jeudi que François Fillon peut encore gagner l'élection présidentielle malgré le scandale d'emplois présumés fictifs qui le met en difficulté, lui affirmant "son soutien" et excluant tout plan B. 

François Fillon et François Baroin le 7 février 2017 à TroyesFrançois Fillon et François Baroin le 7 février 2017 à Troyes

François Baroin a estimé jeudi que François Fillon peut encore gagner l'élection présidentielle malgré le scandale d'emplois présumés fictifs qui le met en difficulté, lui affirmant "son soutien" et excluant tout plan B. 

"Oui, bien sûr qu'il peut la gagner", a assuré le sénateur-maire Les Républicains de Troyes, interrogé sur France Inter.

"Il a présenté ses excuses, il a reconnu une erreur. Il n'est pas seul, nous sommes une équipe avec nos sensibilités, nos engagements. Nous voulons cette alternance. Il reste encore deux mois et la cristallisation se fait au dernier moment", a-t-il ajouté, affirmant que le socle électoral du candidat de droite "est très élevé".

François Fillon, vainqueur de la primaire de la droite, est aujourd'hui rélégué dans les sondages en troisième position dans les intentions de vote au premier tour de la présidentielle, affaibli depuis l'ouverture d'une enquête fin janvier sur les emplois présumés fictifs attribués à sa famille.

Interrogé sur un éventuel plan B, François Baroin a souligné que "François Fillon a remporté cette victoire (de la primaire) sans coup férir". "Ce besoin d'alternance, il peut être incarné, peu importent les événements factuels que nous vivons aujourd'hui. (...) Je ne suis pas son porte-parole, je ne suis pas son avocat, je suis son soutien, je l'accompagne et je pense qu'il peut gagner", a-t-il affirmé.

Sur la rencontre de mercredi entre François Fillon et Nicolas Sarkozy, François Baroin, proche de l'ancien chef de l'Etat, a souligné que le candidat est allé "certainement retrouver son partenaire de cette primaire". "Nicolas Sarkozy, je le rappelle, est quelqu'un qui a été clivant mais c'est une personnalité qui a servi notre pays et qui a rassemblé notre famille politique", a-t-il ajouté.

Selon un élu LR, le déjeuner Fillon-Sarkozy de mercredi a pu être l'occasion d'un marchandage: "En toute logique, Sarkozy demande quelque chose en échange: Matignon pour François Baroin". D'autres élus LR interrogés par l'AFP évoquaient également "un plan B comme Baroin".