twitter facebook chevron-right

Peillon veut "retricoter la gauche" de Mélenchon à Macron

Vincent Peillon, candidat à la primaire organisée par le PS, souhaite "retricoter la gauche" en vue d'un rassemblement au-delà du périmètre de la primaire, "de Mélenchon à Macron".

Vincent Peillon en campagne pour la primaire du PS, le 10 janvier 2017 à Latresne près de BordeauxVincent Peillon en campagne pour la primaire du PS, le 10 janvier 2017 à Latresne près de Bordeaux

Vincent Peillon, candidat à la primaire organisée par le PS, souhaite "retricoter la gauche" en vue d'un rassemblement au-delà du périmètre de la primaire, "de Mélenchon à Macron".

"Emmanuel Macron était ministre de François Hollande et de Manuel Valls. Aujourd’hui tout le monde voudrait lui dire des méchancetés, mais enfin ! comme d’ailleurs Mélenchon", a lancé M. Peillon sur LCI.

"Moi je sais qu’il faut rassembler d’abord ce cœur central qu'est le Parti socialiste, parce qu'on ne va pas tuer le parti de Jaurès (…), il va rester au cœur de la vie politique française. Mais il faut (…) retricoter la gauche, elle est plurielle, elle est diverse", a-t-il dit.

La Belle Alliance populaire, périmètre de la primaire organisée par le PS, "ce n'est pas qu’un mot, c'est un premier rassemblement", a-t-il jugé. "Une fois qu’on a ça, la tâche n'est pas finie. Et elle n’est pas simple. De Mélenchon à Macron. Faut continuer. Sinon on n'est pas à la hauteur de l'histoire".

"Ces gens-là sont respectables et il faut se parler", a dit M. Peillon à propos d'Emmanuel Macron et de Jean-Luc Mélenchon, tous deux candidats à l'Elysée hors primaire.

"Ils jouent des épaules, comme tout le monde. Mais il y a un moment où leur problème à eux, c'est quand même l'extrême droite et la droite. Je leur fais confiance", a-t-il ajouté.