twitter facebook chevron-right

Orly: Cazeneuve fustige "l'outrance" des critiques de Le Pen

Bernard Cazeneuve a fustigé samedi "l'outrance" des critiques de Marine Le Pen contre le gouvernement, qu'elle a qualifié de "dépassé, ahuri, tétanisé" après l'attaque de l'aéroport d'Orly, et l'a appelée à faire preuve de "dignité", dans une déclaration à l'AFP.

Bernard Cazeneuve, le 17 mars 2017 à Pont-du-Château dans la SommeBernard Cazeneuve, le 17 mars 2017 à Pont-du-Château dans la Somme

Bernard Cazeneuve a fustigé samedi "l'outrance" des critiques de Marine Le Pen contre le gouvernement, qu'elle a qualifié de "dépassé, ahuri, tétanisé" après l'attaque de l'aéroport d'Orly, et l'a appelée à faire preuve de "dignité", dans une déclaration à l'AFP.

"Alors qu'un événement grave aurait pu advenir ce matin à Orly, Mme Le Pen choisit l'outrance", a déploré le Premier ministre, estimant que "les responsables politiques, alors que la menace reste extrêmement élevée, doivent faire preuve plus que jamais de dignité".

"Il est inacceptable, en matière de lutte contre le terrorisme, que le débat public soit ainsi abaissé pour fracturer notre pays", a-t-il insisté.

"Le Front National, au lieu de se répandre en déclarations anxiogènes, aurait mieux fait de voter les lois antiterroristes présentées par ce gouvernement pour protéger les Français", a ajouté Bernard Cazeneuve.

Selon lui, "par ces propos, Mme Le Pen met en cause les services de sécurité, de secours, des transports, pilotés par les ministres entièrement mobilisés, qui ont su faire face de manière efficace et rapide".

"Notre gouvernement est dépassé, ahuri, tétanisé, comme un lapin dans les phares d'une voiture", a affirmé Mme Le Pen lors d'une réunion publique aux Arènes de Metz, samedi après-midi.

Un Français de 39 ans a été abattu samedi matin par les forces de sécurité à l'aéroport d'Orly-Sud (Val-de-Marne) après avoir attaqué une patrouille militaire de l'opération Sentinelle, au terme d'un parcours mouvementé à travers la banlieue parisienne.