twitter facebook chevron-right

Le revenu universel "n'a pas de sens" estime Montebourg

Arnaud Montebourg, candidat à la primaire organisée par le Parti socialiste, a estimé mardi que la proposition de revenu universel de Benoît Hamon n'avait "pas de sens".

Arnaud Montebourg en meeting le 9 janvier 2017 à ParisArnaud Montebourg en meeting le 9 janvier 2017 à Paris

Arnaud Montebourg, candidat à la primaire organisée par le Parti socialiste, a estimé mardi que la proposition de revenu universel de Benoît Hamon n'avait "pas de sens".

"Les Français peuvent imaginer que beaucoup de personnes qui sont dans le besoin, qui ne peuvent pas vivre, ni eux-mêmes ni leur famille, puissent être aidées, c'est ce qu'on appelle la protection sociale", a déclaré l'ancien ministre de l'Economie sur LCI.

"Mais est-ce que vous et moi avons besoin d'un revenu?", a-t-il demandé à la journaliste qui l'interrogeait. "Surtout si ce revenu universel a pour conséquence d'augmenter de 50% la totalité des impôts du pays? ça n'a pas de sens", a-t-il poursuivi.

M. Hamon, qui qualifie sa mesure de "nouvelle sécurité sociale", souhaite instaurer par étapes un revenu d'environ 700 euros distribué à tous. Dans un premier temps, seuls en bénéficieraient les 18-25 ans, ce qui demande de mobiliser 45 milliards d'euros.

M. Montebourg a également rapidement écarté l'étiquette de "favori" de la primaire, malgré des chiffres encourageants dans les sondages.

"Il n'y a pas de favori, car les sondages se trompent toujours pour une raison simple (...) on ne sait pas qui va venir voter", a-t-il assuré.