twitter facebook chevron-right

Le budget dédié aux droits des femmes en augmentation en 2018, annonce Schiappa

Près de 30 millions d'euros seront alloués à l'égalité entre les femmes et les hommes en 2018, a annoncé mardi la secrétaire d'Etat en charge de l'Egalité, Marlène Schiappa, soit une hausse de ce budget, amputé en 2017 de près de 25% par mesure d'économie.

La secrétaire d'Etat en charge de l'Egalité, Marlène Schiappa, le 28 août 2017 à l'Elysée à ParisLa secrétaire d'Etat en charge de l'Egalité, Marlène Schiappa, le 28 août 2017 à l'Elysée à Paris

Près de 30 millions d'euros seront alloués à l'égalité entre les femmes et les hommes en 2018, a annoncé mardi la secrétaire d'Etat en charge de l'Egalité, Marlène Schiappa, soit une hausse de ce budget, amputé en 2017 de près de 25% par mesure d'économie.

Invitée sur RMC/BFMTV, la secrétaire d'Etat a indiqué que la politique de protection des femmes contre les violences sexistes, baptisée "programme 137 - Egalité entre les femmes et les hommes" dans le budget, serait dotée l'année prochaine de 29,8 millions d'euros, soit le budget "le plus élevé jamais atteint".

Ce programme était doté en 2016 de 27 millions d'euros, soit 0,0066% du budget de la France, selon un rapport du Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes (HCE).

Pour 2017, la somme de 29,8 millions d'euros avait été demandée, selon le projet de loi de finances. Or, avant l'été, un décret du ministère de l'Action et des comptes publics avait acté l'annulation de 7,5 millions d'euros de ses crédits, soit environ 25% de son budget total, par mesure d'économie.

Selon Mme Schiappa, "il n'y aura aucune baisse" dans les années à venir, "cette somme a été sanctuarisée pour le quinquennat".

Comme décrit dans le projet de loi de finances, le programme 137 vise "à impulser et coordonner les actions relatives à l'égalité entre les femmes et les hommes dans la vie professionnelle, économique, politique et sociale, à la promotion des droits et à la prévention et la lutte contre les violences faites aux femmes".

Devant l'inquiétude des associations, financées par près des deux-tiers du programme 137, Marlène Schiappa avait assuré que les subventions aux associations luttant contre les violences sexistes et sexuelles "ne baisseraient pas d'un euro".

Des féministes avaient protesté en juillet devant Bercy pour demander au gouvernement de rétablir le budget alloué aux Droits des femmes.

Selon la promesse de campagne d'Emmanuel Macron, l'égalité entre les femmes et les hommes sera décrétée en octobre grande cause nationale du quinquennat, a précisé Mme Schiappa.