twitter facebook chevron-right

Fillon: "c'est pas les médias qui décident de la campagne"

François Fillon, candidat de la droite à l'élection présidentielle, a confirmé jeudi avoir refusé de répondre à des questions du quotidien Le Monde sur "les affaires", affirmant que "c'est pas les médias qui décident de la campagne".

François Fillon lors d'un déplacement dans les locaux de l'entreprise Deezer, à Paris, le 19 avril 2017François Fillon lors d'un déplacement dans les locaux de l'entreprise Deezer, à Paris, le 19 avril 2017

François Fillon, candidat de la droite à l'élection présidentielle, a confirmé jeudi avoir refusé de répondre à des questions du quotidien Le Monde sur "les affaires", affirmant que "c'est pas les médias qui décident de la campagne".

"C'est moi qui choisis comment j'organise ma campagne, c'est pas Le Monde", a déclaré François Fillon sur RTL, expliquant ne pas avoir souhaité répondre "aux questions sur les affaires à 8 jours de la fin de la campagne".

Le Monde a affirmé mercredi avoir annulé une interview prévue avec François Fillon qui avait posé comme "condition" de "ne pas avoir à répondre à des questions portant sur les affaires pour lesquelles il a été mis en examen", selon le quotidien.

"J'ai proposé au Monde une interview sur un certain nombre de thèmes, Le Monde n'était pas d'accord, eh bien c'est très bien, c'est parfait", a jugé le candidat.

"Il y a une chose qui est très importante pour moi, c'est que c'est pas les médias qui décident du tempo, qui décident des questions, qui décident de la campagne", a-t-il ajouté. "Chacun pose les questions qu'il veut, mais moi je réponds à qui j'ai envie de répondre".

Sur BFMTV, François Fillon a aussi refusé une date d'interview proposée par Jean-Jacques Bourdin, qui l'a accusé de "se dérober". Une accusation que le candidat LR a qualifiée de mensongère, avant de se dire prêt à s'y rendre si une autre date était trouvée.