twitter facebook chevron-right

Espionnage: Fillon veut suspendre les négociations transatlantiques

L'ancien Premier ministre François Fillon (Les Républicains) a jugé jeudi la réponse de François Hollande à l'espionnage américain "très en dessous" de ce qu'il faudrait faire et demande une suspension des négociations du traité transatlantique.

Sur RTL, le député a vu une seule réaction possible à ces accusations d'écoutes par la NSA américaine de trois présidents français, "l'indignation", qui doit déboucher sur des "décisions faisant en sorte que les Etats-Unis comprennent qu'ils ne peuvent pas continuer à se conduire de cette manière".

Les assurances de Washington que ces pratiques ne se renouvelleront pas ? "Je ne les crois pas", a tranché François Fillon.

"Le président de la République est très en dessous ce  qu'il devrait faire. La mise en scène du coup de téléphone à Obama était juste ridicule", selon l'élu de Paris. 

"Il doit prendre une décision qui concerne les intérêts américains et il y en a une qu'il doit prendre tout de suite, suspendre les discussions sur l'accord transatlantique tant qu'il n'y a pas des engagements suffisamment clairs des Etats-Unis", a insisté François Fillon.

Derrière cette question, il en voit une "plus grave: l'Europe n'est pas indépendante. C'est moins les Américains qu'il faut blâmer que la faiblesse des Européens".

L'ex-chef de gouvernement a cité la puissance du dollar, "alors qu'il n'y a plus aucune raison pour cela", les "incursions de plus en plus fréquentes de la justice américaine dans les affaires des Etats", "les Etats-unis qui nous emmènent dans une espèce de guerre froide aussi stupide que dangereuse".