twitter facebook chevron-right

Dons: plus d'un Français sur deux fait confiance aux associations

Plus de la moitié des Français ont confiance dans les associations qui font appel aux dons, en légère baisse par rapport à 2016, et ils sont toujours moins nombreux à faire confiance aux partis politiques et aux médias, selon un baromètre annuel publié jeudi.

54% seulement des Français font confiance aux associations faisant appel aux dons, 22% aux médias et 10% aux partis politiques54% seulement des Français font confiance aux associations faisant appel aux dons, 22% aux médias et 10% aux partis politiques

Plus de la moitié des Français ont confiance dans les associations qui font appel aux dons, en légère baisse par rapport à 2016, et ils sont toujours moins nombreux à faire confiance aux partis politiques et aux médias, selon un baromètre annuel publié jeudi.

Selon cette étude Kantar Sofres réalisée pour le Comité de la Charte du don en confiance, 54% des Français font confiance aux associations et fondations qui font appel aux dons, soit une baisse de deux points par rapport à l'an passé.

Dans le détail, 81% des personnes interrogées ont déclaré faire confiance aux associations de défense des consommateurs, sept sur dix aux collectivités locales, 56% aux entreprises, 54% aux associations et fondations faisant appel aux dons, 42% aux syndicats, 22% aux médias et 10% aux partis politiques.

"Depuis plusieurs années, la confiance à l'égard des partis politiques et des médias s'effrite", analyse ce baromètre mené pour la 10e année. "La confiance à l'égard des syndicats s'accroît (+4 points) alors que celle à l'égard des entreprises, toujours nettement supérieure, recule (-6 points) en 2017, ce qu'il faut relier au contexte politique et au débat autour de la préparation des ordonnances concernant le code du travail".

Plus d'un Français sur deux (58%) se dit donateur: 43% donne régulièrement (une ou plusieurs fois par an) et 15% occasionnellement.  

Les critères jouant le plus sur la confiance sont le contrôle exercé sur les associations (76%), la rigueur de leur gestion des dons (71%), qu'elles affichent clairement leur mission et qu'elles s'y tiennent (70%), et l'efficacité de leurs actions (69%). 

Les associations et fondations faisant appel aux dons disposent d'un capital confiance supérieur à celui des pouvoirs publics pour protéger les animaux (79% contre 12%), soutenir des projets dans les pays en développement (56% contre 28%), lutter contre la pauvreté et l'exclusion (54% contre 31%), venir en aide aux personnes malades ou handicapées (50% contre 39%) notamment. 

A l'inverse, les pouvoirs publics sont crédités de davantage de confiance pour agir pour la protection de l'enfance (48% contre 39% pour les associations), promouvoir la culture et la rendre accessible à tous (49% contre 37%), lutter contre l'échec scolaire (53% contre 33%) et agir pour l'accès à l'emploi (55% contre 24%).

Enquête réalisée auprès de 1.013 personnes (méthode des quotas), en face à face du 25 au 29 août.