twitter facebook chevron-right

CTFC: Macron devra s'attacher à réduire les tensions

La CFTC a estimé lundi que le nouveau président, Emmanuel Macron, devra "réduire les tensions qui divisent" les Français, considérant comme "urgente" la "construction d'un nouveau contrat social".

Le président de la CFTC Philippe Louis, le 7 mars 2016 à ParisLe président de la CFTC Philippe Louis, le 7 mars 2016 à Paris

La CFTC a estimé lundi que le nouveau président, Emmanuel Macron, devra "réduire les tensions qui divisent" les Français, considérant comme "urgente" la "construction d'un nouveau contrat social".

"En premier lieu", le nouveau président "devra s'attacher à comprendre puis réduire les multiples sources de tensions qui nous divisent", selon le syndicat.

"Mettre en place les conditions d'un dialogue apaisé et constructif avec chacune des composantes du pays constitue un prérequis pour mener à bien les réformes indispensables à la santé économique et sociale de la France, ajoute le syndicat qui juge "urgente" la "construction d'un nouveau contrat social qui garantisse à tous protection sociale et sécurisation des parcours de vie".

Les réformes envisagées par le nouveau président "ne seront acceptables et acceptées que si, et seulement si, le nouvel Exécutif respecte les fondements du dialogue social", prévient la CFTC.

Parmi ses premières mesures, Emmanuel Macron a prévu de réformer le droit du travail, en légiférant par ordonnances.