twitter facebook chevron-right

Corbière (LFI): ni prières de rue, ni crèches dans les mairies

Alexis Corbière, député LFI de Seine-Saint-Denis, a affirmé lundi, au nom de la laïcité, son opposition à la fois aux prières de rue et aux crèches dans les mairies.

Le député de la France insoumise Alexis Corbière à l'Assemblée nationale à Paris, le 28 novembre 2017Le député de la France insoumise Alexis Corbière à l'Assemblée nationale à Paris, le 28 novembre 2017

Alexis Corbière, député LFI de Seine-Saint-Denis, a affirmé lundi, au nom de la laïcité, son opposition à la fois aux prières de rue et aux crèches dans les mairies.

"On n'a pas à prier dans la rue, de manière générale, on n'a pas à occuper l'espace public pour ça", a-t-il déclaré sur LCI. "Déjà par décence vis-à-vis des fidèles, et deuxièmement, (selon) ma conception de la laïcité, l'espace public n'est pas là pour prier. Donc il faut régler ce problème-là". 

Le 10 novembre, une centaine d'élus en écharpe tricolore avaient tenté d'empêcher des fidèles musulmans de faire leur prière dans la rue à Clichy-la-Garenne (Haut-de-Seine). Ces fidèles protestaient contre la fermeture en mars de leur lieu de culte en centre-ville.

Alexis Corbière s'est dit également opposé à l'installation de crèches dans les mairies, question qui fait régulièrement polémique à l'approche de Noël.

"Moi, je suis tout à fait à l'aise, j'ai été enfant de chœur, etc., et je demande à ma mère, qui habite le sud de la France, de faire une petite crèche de santons à la maison, pour que mes enfants voient ça (...) pour autant, une mairie doit être un lieu la laïcité (prime), on n'a pas à exalter une religion", a affirmé M. Corbière.