twitter facebook chevron-right

Aubry gratifiée d'un bon bilan local

Une nette majorité des Lillois (58% contre 40%) se dit satisfaite de Martine Aubry comme maire de la ville, mais ceux qui votent se partagent à parts égales entre ceux qui souhaitent sa victoire aux municipales en 2020 (47%) et ceux qui souhaitent sa défaite (46%), selon un sondage Ifop pour La Voix du Nord publié samedi.

La maire de Lille Martine Aubry, le 3 mars 2017 dans son fiefLa maire de Lille Martine Aubry, le 3 mars 2017 dans son fief

Une nette majorité des Lillois (58% contre 40%) se dit satisfaite de Martine Aubry comme maire de la ville, mais ceux qui votent se partagent à parts égales entre ceux qui souhaitent sa victoire aux municipales en 2020 (47%) et ceux qui souhaitent sa défaite (46%), selon un sondage Ifop pour La Voix du Nord publié samedi.

75% des Lillois jugent "excellent" ou "bon" le travail de la municipalité de Lille (72% en 2006), alors que 24% le trouvent "médiocre" ou "mauvais". 75% estiment la socialiste Martine Aubry "compétente" (65% en 2006), 64% "efficace (+ 12 points), 53% "à l'écoute" (+ 3). La circulation (66% d'avis négatifs) et le niveau des impôts (60% d'avis défavorables) sont toutefois considérés comme deux points noirs.

Ces résultats traduisent dans l'ensemble "un bilan assez remarquable" et "une équation personnelle renforcée", a commenté pour l'AFP Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop.

En revanche, seuls 34% souhaitent que Martine Aubry, maire depuis 2001, se représente au prochain scrutin, 59% souhaitant qu'elle laisse sa place à une autre personnalité (7% ne se prononcent pas). N'ont toutefois répondu à cette question que 76% de l'échantillon, les autres sondés n'étant pas inscrits sur les listes électorales.

L'enquête a été menée par téléphone du 4 au 8 novembre 2017 auprès d'un échantillon de 706 personnes, représentatif de la population de la commune de Lille âgée de 18 ans et plus. Sous-échantillon de 76% pour le souhait de victoire et le désir d'une nouvelle candidature.

La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par quartier.  

Marge d'erreur de 3 points pour un résultat de 20 ou 80%, de 3,7 points pour un résultat de 40 ou 60%.