twitter facebook chevron-right
Primaire à droite

Takieddine, l'invité surprise du troisième débat

La question de David Pujadas à Nicolas Sarkozy, sur un supposé financement de sa campagne électorale de 2007, restera comme l'un des rares moments forts du dernier débat avant le 1er tour de la primaire, dimanche.
Moins de 2 min

Cliquez ici pour retrouver les éléments forts du débat

Pas d’attaques frontales, violentes ou définitives, tout au plus quelques piques sans conséquences. Entre les 8 candidats à la primaire, jeudi soir, le débat fut contenu. Non, le clash est venu d’ailleurs. D’un journaliste. La scène ne dure qu’une trentaine de secondes mais elle a provoqué un silence de mort sur le plateau.

Après quinze minutes de débat, David Pujadas s’adresse à Nicolas Sarkozy. Il prend une respiration et se lance :

-Avez vous, oui ou non, reçu de l’argent liquide de Lybie pour financer votre campagne de 2007 comme l’a affirmé l’intermédiaire Ziad Takieddine ?

Visiblement outré par la question, un rival de Nicolas Sarkozy - peut-être Jean-Frédéric Poisson - lâche un sonore : "C’est pas vrai !.."

Puis Nicolas Sarkozy prend la parole, fixant longuement David Pujadas :

-"Quelle indignité !.. Nous sommes sur le service public… Vous n'avez pas honte ? Vous n'avez pas honte de donner écho à un homme qui a fait de la prison, qui a été condamné à d'innombrables reprises pour diffamation et qui est un menteur ? Ce n’est pas l’idée que je me fais du service public !"

Regardez cet extrait :


Cet échange vient s’ajouter à d’autres poussées de fièvre entre France 2 et les proches de Nicolas Sarkozy au cours des derniers mois, avec la diffusion d’un témoignage à charge de l’affaire Bygmalion et l’invitation de Patrick Buisson sur le plateau de France 2 pour évoquer son livre ciblant l’ancien chef de l’État.