twitter facebook chevron-right
Russie

Syrie, Ukraine, Tchétchénie : revivez la conférence de presse Macron-Poutine à Versailles

Les deux chefs d'Etat ont tenu lundi une conférence de presse commune dans la Galerie des batailles du château de Versailles.
4 min

Emmanuel Macron et Vladimir Poutine se sont rencontrés pour la première fois, lundi à Versailles. Les deux chefs d'Etat ont ensuite tenu une conférence de presse commune lors de laquelle ils ont évoqué la situation en Syrie et en Ukraine ou encore le sort des personnes LGBT en Tchétchénie.

Ingérence : Poutine nie, Macron attaque Russia Today

Emmanuel Macron a commencé son allocution en évoquant son élection à la présidence de la République, estimant que, par ce choix, "la France a affirmé souverainement son attachement à son indépendance, son engagement européen et sa volonté de peser dans le destin du monde".

Vladimir Poutine a de son côté nié toute ingérence russe durant l'élection présidentielle, dénonçant des "faits qui ne sont pas établis". Le président russe a également justifié la réception de Marine Le Pen au Kremlin lors de la campagne, rappelant qu'elle a "œuvré pour le rapprochement des relations avec la Russie".

Emmanuel Macron a ensuite vivement critiqué le rôle des médias Russia Today et Sputnik pendant la campagne présidentielle, les qualifiant d'"organes d'influence" et de "propagande mensongère".

Syrie : "Toute utilisation d'armes chimiques fera l'objet d'une riposte", annonce Macron

Sur le conflit syrien, Emmanuel Macron a fixé une "ligne rouge" : "Toute utilisation d'armes chimiques fera l'objet d'une riposte."

Le président de la République a par ailleurs rappelé la "priorité" de la France en Syrie : "C'est la lutte contre le terrorisme et l'éradication des groupements terroristes." Emmanuel Macron a également assuré qu'il souhaitait, sur ce sujet, "renforcer le partenariat avec la Russie".

Ukraine : une rencontre prévue "dans les meilleurs délais"

Les deux chefs d'Etat ont également évoqué le cas de l'Ukraine et de l'annexion de la Crimée par la Russie : "Notre souhait c'est que dans les meilleurs délais puisse se tenir un échange sous le format 'Normandie', avec l'Allemagne et l'Ukraine."

Emmanuel Macron a affirmé qu'il souhaitait une "désescalade" de ce conflit. Vladimir Poutine en a profité pour critiquer les sanctions économiques qui visent la Russie, affirmant qu'elles ne contribuent "aucunement" à régler la crise en Ukraine.

Droits des personnes LGBT en Tchétchénie : Poutine a promis la "vérité complète"

Selon Emmanuel Macron, qui sera "constamment vigilant" sur la question, Vladimir Poutine a affirmé lors de leur entretien que des "mesures" ont été prises pour faire la "vérité complète" sur les accusations de persécution de personnes homosexuelles en Tchétchénie.