twitter facebook chevron-right
Sondage LCP

SONDAGE - Macron, candidat le mieux perçu pour "proposer de bonnes solutions" sur le travail

D'après une étude Harris Interactive pour LCP, les Français interrogés considèrent que l'ancien ministre de l'Économie est le plus crédible pour réformer le travail en France, loin devant Fillon, Mélenchon et Hamon.
Moins de 2 min
Eric Feferberg / AFPEric Feferberg / AFP

Le "travailler plus pour gagner plus" avait plutôt bien réussi à Nicolas Sarkozy en 2007. Dix ans plus tard, le travail reste au cœur des préoccupations des Français. Selon un sondage exclusif Harris Interactive pour LCP*, 73 % des personnes interrogées estiment que les propositions sur ce sujet seront un critère déterminant pour leur vote à l'élection présidentielle.

Sur cette thématique, un candidat se détache particulièrement : avec 48 % de réponses favorables, Emmanuel Macron rallie la plus forte adhésion. Il engrange dix-sept points de plus que François Fillon (31 %), suivi de près par Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon (30 % chacun). Le bon score du ministre de l'Économie peut surprendre car il a à peine dévoilé son projet en la matière.

À ce stade, le leader d'En Marche séduit aussi bien à gauche qu'à droite : si l'on prend en compte l'avis des seuls sympathisants socialistes, il se maintient largement en tête, à 66% d'opinions favorables, devant le vainqueur du premier tour de la primaire de la gauche, Benoît Hamon.

Si l'on se tourne vers les électeurs LR, Emmanuel Macron se maintient au même niveau d'adhésion. Mais c'est en toute logique François Fillon qui fait le plein, avec 84% d'opinions favorables.

Les propositions voulues (ou pas) par les Français

S'ils veulent bousculer l'ordre établi, les candidats pourront s'inspirer du tableau suivant. La mesure plébiscitée par les Français consiste à supprimer certaines cotisations salariales au profit d'une hausse du salaire net. Exactement ce que propose Emmanuel Macron, en contrepartie d'une hausse plus modérée de la CSG sur tous les salaires.

En revanche, les Français sont majoritairement contre une suppression des 35h (58 %).

Nouvelle venue dans le débat public, l'idée d'instaurer un revenu universel de base, soutenue par Benoît Hamon, recueille 38 % d'opinions favorables. Son promoteur devra donc convaincre encore - s'il remporte la primaire - dans les mois qui viennent pour la rendre plus désirable...

*Sondage réalisé en ligne du 17 au 19 janvier auprès de 1000 personnes représentatives des Français âgés de 18 ans.