Logo LCP
Les flux RSS

Site de l'Assemblée nationale

Voir les débats en cours à l’Assemblée nationale

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > AFP > Sécurité des JO : Valls à Londres pour évoquer "les enjeux communs"

Sécurité des JO : Valls à Londres pour évoquer "les enjeux communs"

Le 15 juin 2012 à 15h45 , mis à jour le 15 juin 2012 à 19h01

Commenter / partager :       twitter Partager sur Google+

Manuel Valls, ministre de l'Intérieur, le 14 juin 2012 à Belfort, dans l'est de la France

Manuel Valls, ministre de l'Intérieur, le 14 juin 2012 à Belfort, dans l'est de la France, © 2012 AFP


Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls se rendra à Londres jeudi pour évoquer "les enjeux communs" franco-britanniques autour de la sécurité des jeux Olympiques, a confirmé vendredi le ministère de l'Intérieur, après une annonce du Club des directeurs de sécurité des entreprises.

"Manuel Valls, rencontrera ses homologues britanniques Theresa May, ministre de l’Intérieur (13H30) à la Chambre des Communes, Damian Green ministre délégué à l’Immigration (12H15) et James Brokenshire, ministre délégué à la Sécurité et au Contre-Terrorisme (14H45)", a précisé l’Intérieur dans un communiqué.

"Avec eux, il abordera les enjeux de sécurité, en vue des prochains jeux Olympiques, ainsi que les questions d’immigration", a-t-il ajouté.

M. Valls visitera enfin le stade olympique et le vélodrome avec M. Brokenshire.

Le préfet Philippe de Lagune, coordonnateur pour la sécurité des Jeux de Londres, a récemment relevé auprès du Club des directeurs de sécurité des entreprises (CDSE) que "la coopération franco-britannique en matière de sécurité pour les JO de Londres a fait l’objet d’un engagement politique des deux pays".

Cet engagement date "du sommet franco-britannique de février 2012", rappelle à cet égard le CDSE dans un communiqué.

Elle "porte à la fois sur un travail de coordination des forces de sécurité nationales en cas d’un incident majeur, telle une prise d’otages sur un bateau, et s’établit à travers des échanges de renseignement en matière de lutte anti-terroriste ou de lutte contre les filières d’immigration clandestine".

M. de Lagune note qu’un budget d’"un milliard de livres, soit 5% du budget total", est consacré à la sécurité, avec notamment "le plus important service d’ordre jamais mis en place au Royaume-Uni en temps de paix : 12.000 policiers, 10.000 agents de sécurité privée et 13.500 militaires".

L’implication française dans la sécurité des JO de Londres s’explique par le fait que "sur le million de touristes qui se rendra en Grande-Bretagne, 27% transiteront par la France", a souligné le préfet.

En outre, a-t-il ajouté, certaines équipes nationales séjourneront en France tout au long du mois de juillet, telle celle des nageurs américains ou d’autres, britanniques.

Le préfet a également rappelé un second enjeu, celui de la continuité des flux de passage entre France et Grande-Bretagne.

"Notre principale crainte concerne le domaine ferroviaire (avec) un Eurostar toutes les 3 minutes, chacun (comptant) 700 passagers", or, "le blocage d’un train engorgerait les flux rapidement (…) nous devons anticiper tout aléa - accident, acte de malveillance, incident climatique) pour y faire face le plus rapidement possible", a-t-il expliqué.

"Il en va de même au niveau portuaire, les ports de Calais et de Dunkerque représentant annuellement 12 millions de passages et abritant l’essentiel des points de passage des filières d’immigration clandestine" selon le CDSE.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2012-2014 Agence France-Presse.

Vous aimerez aussi

Commenter / partager :       twitter Partager sur Google+