twitter facebook chevron-right
Loi Travail

Motion de censure "de gauche" : les frondeurs auraient échoué à deux voix près

Les députés de gauche opposés au projet de loi El Khomri n'ont pas réussi à déposer leur mention de censure contre le gouvernement. La liste des signataires pourrait être révélée en fin de journée.
Moins de 2 min

Il n'y aura donc pas de mention de censure du gouvernement issue de la gauche après le recours à l'article 49.3 de la Constitution par Manuel Valls.

56 signatures au lieu des 58 nécessaires ?

L'un des chefs de file des frondeurs, le socialiste Laurent Baumel, l'a annoncé mercredi : alors qu'il fallait recueillir 58 signatures, seuls 56 députés auraient été prêts à signer le texte au moment de l'expiration du délai de dépôt fixé à 16h35.

Le texte du projet de motion, ainsi que la liste des députés qui étaient prêts à la signer, devraient être publiés prochainement.

Mais certains noms commencent à émerger puisque plusieurs députés ont décidé de se faire connaître en publiant sur Twitter un message identique :

Quand Filippetti demande un "coup de main"...

Ainsi, les députés socialistes Benoît Hamon, Laurent Baumel, Barbara Romagnan, Yann Galut, Alexis Bachelay, Christian Paul, Fanélie Carrey-Conte, Pascal Cherki ont revendiqué leur soutien à la motion de censure.

L'ancienne ministre Aurélie Filippetti en a fait de même plus tôt dans l'après-midi, allant même jusqu'à demander un "coup de main" sur Twitter afin de réunir le nombre de signataires suffisants. Avant de supprimer son tweet quelques minutes plus tard...

Attard (écolo) votera la motion de droite

D'autres députés, comme les anciens frondeurs Pouria Amirshahi et Philippe Noguès, les écologistes Danielle Auroi et Isabelle Attard, le communiste Nicolas Sansu, ont eux aussi affirmé avoir soutenu la motion de censure.

La députée Isabelle Attard a même assuré qu'elle voterait la motion de censure déposée par Les Républicains et l'UDI.