twitter facebook chevron-right

Michèle Alliot-Marie "A quatre jours des élections, il n'y a pas de hasard"

Michèle Alliot-Marie assure qu'on a trouvé "une lettre" et "un diplôme" lors de la perquisition qui a eu lieu ce matin à son domicile de Neuilly-sur-Seine
Moins de 2 min

Interrogée aux abords de l'Assemblée nationale par LCP.fr, Michèle Alliot-Marie a accepté de répondre à nos questions à propos de la perquisition qui a eu lieu ce matin à son domicile comme l'a révélé le journal Le Monde

Que s'est-il passé ce matin ?

Oh pas grand chose. Ils sont partis avec un diplôme de bénévolat et une lettre d'un sous-préfet adressée à un conseiller municipal d'opposition qui date de plus de quinze ans.

Pourquoi cette lettre se trouvait-elle chez vous ?

Parce que j'en avais eu copie quand j'étais maire de Saint Jean-de-Luz*

Avez-vous assisté à la perquisition ?

Oui bien sûr, j'étais en rendez-vous à l'extérieur quand ils m'ont appelée et je suis venue.

Êtes-vous inquiète sur les suites potentielles de cette perquisition ?

Pas du tout. Mais vous savez qu'un truc qui n'a pas se sens arrive à quatre jours des élections...

Ce n'est pas un hasard...

Non.

Y Voyez-vous un lien avec les affaires qui sortent en ce moment à droite ?

Oui. Et puis c'est "Le Monde" qui sort l'information, avant même qu'elle se produise... Le Monde n'est pas un journal de droite à ce que je sache ? Je pense que cela vient de la gauche et que cela vise à favoriser l'abstention aux élections municipales.

* L'entourage de Michèle Alliot-Marie précise que cette réponse du préfet de l'époque concerne "le festival des jeunes réalisateurs" qui aurait alors constaté que tout "était parfait".

Propos recueillis par Astrid de Villaines