twitter facebook chevron-right
Législatives

Mélenchon pourra créer son groupe à l'Assemblée nationale

Selon notre partenaire Ipsos-Sopra Steria, la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon, élu député dimanche, devrait compter 16 députés. La question d'une alliance avec le PCF, crédité de 11 sièges à l'Assemblée, reste posée.
3 min
LCPLCP

>> Cliquez ici pour obtenir tous les résultats du 2nd tour des législatives <<

Jean-Luc Mélenchon sera bien député. Le leader de la France insoumise l'a emporté dimanche dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône.

Celui qui était jusque-là député européen en a profité pour lancer un avertissement à l'exécutif : "J'informe le nouveau pouvoir que pas un mètre du terrain du droit social ne lui sera cédé sans lutte!"


Jean-Luc Mélenchon a immédiatement annoncé la création d'un groupe La France insoumise à l'Assemblée nationale, "cohérent, discipliné et offensif". Selon les projections de notre partenaire Ipsos-Sopra Steria, la France insoumise pourrait obtenir 16 sièges. Pour pouvoir créer un groupe parlementaire à l'Assemblée, il faut obtenir au moins 15 députés.

Un groupe avec Autain et Ruffin

Alexis Corbière en fera partie : ce proche du leader de la France insoumise a été élu dans la 7e circonscription de Seine-Saint-Denis. Un autre lieutenant de Jean-Luc Mélenchon l'a emporté en Seine-Saint-Denis : Eric Coquerel est élu dans la 1ère circonscription.

Le groupe France insoumise sera composé d'autres personnalités comme Clémentine Autain (Ensemble!), élue en Seine-Saint-Denis, ou le journaliste et réalisateur François Ruffin (Picardie Debout), élu dans la 1ère circonscription de la Somme.

En revanche, Manuel Bompard, le directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon durant la campagne présidentielle, est battu en Haute-Garonne, tout comme Liêm Hoang-Ngoc et Charlotte Girard.

FI pourrait tendre la main au PCF

Il faut noter également que la France insoumise remporte les deux circonscriptions de l'Ariège avec des visages inconnus, Bénédicte Taurine et Michel Larive. Le mouvement de Jean-Luc Mélenchon l'emporte également dans la 3e circonscription de Gironde, autrefois dévolue à l'écologiste Noël Mamère et dans la 17e circonscription de Paris.

Toute la question est de savoir si la France insoumise (16 sièges) et le PCF (11 sièges), siégeront dans un groupe unique. Les communistes, qui devraient avoir un député de plus que lors de la précédente législature, devront choisir entre maintenir leur groupe technique avec les députés d'Outre-mer ou se ranger derrière la France insoumise.

Le mouvement de Jean-Luc Mélenchon a semblé leur tendre une main timide : dimanche soir, Jean-Luc Mélenchon a affirmé que son groupe agirait "avec tous ceux qui voudront le rejoindre et qui sont les bienvenus". Une prise de position qui rejoint celle de "l'oratrice nationale" de FI Raquel Garrido :


Cela sera-t-il suffisant pour oublier les rancœurs nées dans les deux camps lors des campagnes présidentielle et des législatives ? Si Marie-George Buffet, réélue en Seine-Saint-Denis, s'est rapprochée de Jean-Luc Mélenchon, il semble difficile d'imaginer l'ancien président du groupe communiste à l'Assemblée André Chassaigne siéger sous l'étiquette France insoumise.

Les tractations des jours à venir seront d'autant plus serrées que Clémentine Autain et François Ruffin, nouveaux députés élus avec le soutien de FI et du PCF, ont à plusieurs reprises affirmé qu'ils souhaitaient oeuvrer au rassemblement des deux forces politiques.

>> Les déclarations, les candidats élus et battus : revivez la soirée électorale sur LCP.fr <<