twitter facebook chevron-right
Moralisation de la vie publique

La loi de moralisation de la vie politique définitivement adoptée

La session extraordinaire s’est achevée mercredi avec l’adoption définitive du projet de loi pour la moralisation de la vie politique. Le texte interdit dorénavant les emplois familiaux de collaborateurs pour les ministres, parlementaires et exécutifs locaux, supprime la réserve parlementaire et réforme les frais de mandats des députés et sénateurs.
Moins de 2 min
JACQUES DEMARTHON / AFPJACQUES DEMARTHON / AFP

Pas de faux pas pour la majorité parlementaire. Par 412 voix contre 74 (et 62 abstentions), les députés ont adopté le projet de loi de "confiance dans la vie politique" qui concrétise des engagements du candidat Macron lors de la campagne présidentielle.

Les députés ont notamment supprimé la réserve parlementaire, cette enveloppe (147 millions d'euros en 2017) dont disposaient chaque année les élus pour attribuer des subventions à des collectivités ou des associations. Pour le gouvernement, il fallait « mettre fin aux dérives clientélistes ». Un argument qui avait été rejeté par les sénateurs la semaine dernière : ils avaient été 306 (contre 3) à voter en faveur de son maintien la semaine dernière. Mais l’Assemblée nationale a le dernier mot au Parlement…