twitter facebook chevron-right

François Hollande donne le coup d'envoi des "commémorations du centenaire de la 1ère guerre mondiale".

Le Président appelle les Français à l'unité.
2 min

L'allocution en intégralité

Le Président de la République a lancé jeudi à 16h depuis l’Élysée les "commémorations du Centenaire de la Première guerre mondiale". Juste avant le weekend du 11 novembre, date de l’armistice franco-allemande de 1914, François Hollande a dévoilé les différentes cérémonies et événements prévus dans le cadre du centenaire de la première guerre mondiale de l'année prochaine (1914-2014) et adressé un message à la Nation.

Réunir, réformer, réussir

François Hollande a insisté sur la force de la France lorsqu'elle est unie. Il a donné le nouvel ordre de mobilisation du pays : réunir, réformer réussir.
Loin des péripéties quotidiennes de la présidence, le centenaire de la Grande guerre devrait être un marqueur du quinquennat Hollande, comme le bicentenaire de la Révolution française avait marqué en 1989 le second septennat de François Mitterrand. Une parenthèse dans la bataille politique.

Le Président a rappelé dans son discours les leçons à tirer de la 1ère guerre mondiale. Une leçon d'unité et de patriotisme :

Autre objectif : profiter de ces commémorations pour affirmer la place de la France à l'international. "Le centenaire doit être la proclamation de notre engagement pour une construction européenne pacifique et surtout une proclamation que la France est au service de la paix", affirmait le chef de l’État alors candidat le 11 novembre 2011.

Au programme

Plus de 1000 événements sont prévus dans toute la France. Le Président entend faire de ces commémorations en événement majeurs de son quinquennat et rassembler les Français autour de la mémoire nationale.

Voici les principales dates :

Le 14 juillet, le cycle international du centenaire doit débuter avec la présence sur les Champs-Elysées de représentants de 72 pays impliqués dans le conflit, selon des sources proches du dossier. Des groupes de jeunes y seront associés pour transmettre la mémoire du conflit.

Le 3 août, date anniversaire de l'entrée en guerre de la France, et la commémoration le 12 septembre de la bataille de la Marne figurent également à l'agenda, avec la participation de représentants allemands et britanniques. Une minute de silence pourrait être respectée en France et dans les pays qui s'y associeront pour marquer le début de la guerre.

Point d'orgue des cérémonies, le 11 novembre 2014, date anniversaire de l'armistice de 1918, sera un moment de recueillement et d'hommage aux millions de victimes.

D'autres rendez-vous, comme l'anniversaire de l'assassinat de Jean Jaurès, le 31 juillet, devraient figurer sur les tablettes du président.

Après 2014, les commémorations seront rythmées par les grandes dates de la guerre : Verdun 2016, le Chemin des dames 2017...

Hommage aux fusillés et aux femmes

Début octobre, un rapport a été remis au gouvernement sur les quelque 740 soldats français fusillés, "pour l'exemple" ou d'autres motifs, durant la guerre. Lionel Jospin, Premier ministre, en 1998, puis Nicolas Sarkozy dix ans plus tard, ont ouvert la voie à une réintégration des fusillés dans la mémoire collective. François Hollande achève le processus en réhabilitant les fusillés. Il a également rendu hommage aux femmes, les grandes oubliées de l'après-guerre.

Collecte nationale pour numériser les documents

Une grande collecte nationale est organisée du 9 au 16 novembre 2013 afin de récupérer tous les objets personnels et historiques en lien avec la grande guerre dont disposent les Français. Les documents seront numérisés et redonnés à leur propriétaire. Plus d'infos sur le site internet du "Centenaire".

Avec AFP