twitter facebook chevron-right
Présidentielle 2017

État d'urgence : ce que les candidats à la présidentielle ont voté à l'Assemblée

Fillon, Hamon, Dupont-Aignan, Lassalle, Guaino : LCP.fr vous propose un récapitulatif des positions prises par les députés candidats à l'élection présidentielle lors des différentes prorogations de l'état d'urgence.
Moins de 2 min
AFP - Montage LCPAFP - Montage LCP

Vendredi 13 novembre, une série d'attentats simultanés frappent Paris et Saint-Denis, faisant 130 morts. Le lendemain matin, le président de la République François Hollande décrète l'état d'urgence afin de faciliter les perquisitions, les assignations à résidence, les restrictions à la liberté d'aller et venir... Pour que ces mesures puissent continuer à s'appliquer dans le temps, la prolongation de l'état d'urgence doit être votée à l'Assemblée nationale.

Cinq candidats à l'élection présidentielle, également députés, ont donc pu se prononcer à cinq reprises sur le sujet : il s'agit de François Fillon, Benoît Hamon, Henri Guaino, Jean Lassalle et Nicolas Dupont-Aignan.

Hamon ne vote qu'une fois

Le 19 novembre, lors du premier vote, quatre jours après les événements qui ont endeuillé la capitale, les cinq députés votent pour une prolongation. C'est la seule et unique fois que François Fillon, Benoît Hamon, Henri Guaino, Jean Lassalle et Nicolas Dupont-Aignan voteront de la même façon.

En effet, trois mois plus tard, ils ne sont plus que deux à se prononcer en faveur de la prolongation de l'état d'urgence : François Fillon et Nicolas Dupont-Aignan. Jean Lassalle, lui, vote contre. Benoît Hamon n'est pas présent, comme lors des trois prolongations suivantes.

Le 19 mai 2016, personne ne vote

Le 19 mai 2016, aucun des candidats ne prend part au vote. Trois mois plus tard, quatre jours après l'attentat de Nice, Henri Guaino et François Fillon votent pour une prolongation tandis que Jean Lassalle s'abstient.

Depuis la loi votée - par Henri Guaino et François Fillon - le 13 décembre 2016 à l'Assemblée nationale, l'état d'urgence a été prolongé jusqu'au 15 juillet.


(Infographie : Neil Jouanjean et Jean-Philippe Gauchet)