twitter facebook chevron-right

EN VIDÉOS - L’hommage "national et solennel" aux victimes du 13 novembre

3 min

Deux semaines jour pour jour après les attentats de Paris et de Saint-Denis, la France a rendu un hommage "national et solennel", vendredi aux Invalides, aux 130 morts et 350 blessés dénombrés lors de ces attaques jihadistes.

LCP.fr vous propose de (re)vivre les moments forts de cette cérémonie.

11h20 : Interprétation de "Va, pensiero" du Nabucco de Verdi par les chanteurs de l'Académie de l’Opéra de Paris, le Chœur de l’Armée française accompagné par l’orchestre de la Garde républicaine :

11h15 : La Marseillaise interprétée par les chanteurs de l'Académie de l’Opéra de Paris, le Chœur de l’Armée française accompagné par l’orchestre de la Garde républicaine :

11h : La "promesse" de François Hollande.

Le chef de l’État prend la parole dans la cour des Invalides. “Après avoir enterré les morts, il nous appartiendra de réparer les vivants”, lance-t-il. "À vous tous, poursuit-il, je vous promets que la France agira sans répit pour détruire cette armée de fanatiques. Ils ont le culte de la mort mais nous avons l’amour de la vie."

Le chef de l’État a évoqué ensuite les victimes des attentats. "130 noms, 130 vies arrachées, 130 rires que l'on n'entendra plus. Ces femmes, ces hommes, incarnaient le bonheur de vivre. Ces femmes, ces hommes, venaient de plus de 50 communes de France. Dix-sept pays portent avec nous le deuil. Parmi les victimes, beaucoup avaient fait de la musique leur métier. Cette musique qui est insupportable aux terroristes."

"Nous pourrons aussi communier dans les mêmes émotions, en faisant fi de nos différences, de nos différences, de nos origines, de nos couleurs, de nos convictions, de nos croyances, de nos confessions, car nous sommes une seule et même Nation, portée par les mêmes valeurs."

Le chef de l'État a dit sa "confiance" dans "la génération qui vient" :

Le discours de François Hollande en intégralité :

10h58 : Interprétation de Sarabande de la suite n°2 de Jean-Sébastien Bach au violoncelle par Edgar Moreau :

10h50 : Lecture des noms et âge des victimes décédées lors des attentats.

10h45 : la cantatrice Nathalie Dessay chante "Perlimpinpin", de Barbara.

10h40 : Nolwenn Leroy, Yael Naim et Camelia Jordana entonnent "Quand on n'a que l'amour", de Jacques Brel :

10h30 : L'arrivée de François Hollande dans la cour des Invalides, suivie de la Marseillaise :

10h-10h30 : L’arrivée des personnalités :

Outre les membres du gouvernement, de nombreuses personnalités du monde politique étaient présentes: l'ancien président Nicolas Sarkozy, les anciens Premiers ministres Lionel Jospin, Jean-Pierre Raffarin, François Fillon, Jean-Marc Ayrault, la maire (PS) de Paris Anne Hidalgo et de nombreux parlementaires dont les présidents du Sénat Gérard Larcher et de l'Assemblée nationale Claude Bartolone.

Le président du Conseil constitutionnel Jean-Louis Debré, celui du Conseil économique, social et environnemental Jean-Paul Delevoye étaient également présents, de même, s'agissant des partis politiques, que Jean-Christophe Cambadélis (PS), François Bayrou (MoDem), Jean-Luc Mélenchon (Parti de Gauche), Emmanuelle Cosse (EELV) et Marine Le Pen (FN).