twitter facebook chevron-right
La République en marche

Christophe Castaner : "Nous rendrons compte chaque année de l'argent dépensé"

Le Conseil de La République En Marche, réuni aujourd'hui à Lyon, a élu, pour trois ans et à la quasi-unanimité Christophe Castaner comme délégué général du parti. La liste qui le soutenait a également été élue haut la main. Revivez l'événement à travers de larges extraits.
6 min

La feuille de route de Christophe Castaner

Trois ans de mandat, mais pour quel programme ? Le nouveau patron du parti présidentiel a promis qu'il ne serait pas rémunéré pour mener à bien sa nouvelle mission. Ce qui laisse entendre qu'il devrait garder sa casquette de ministre (ou reprendre celle de député) dans les prochains jours.

Il a aussi dévoilé son intention de rendre compte "chaque année de l'argent dépensé" par son parti :

Qu'est-ce que "En marche" ? Souvent interrogé sur ce sujet, Christophe Castaner a défini le "cœur" de ce qu'incarne son mouvement :

Christophe Castaner compte bien capitaliser sur le nombre de militants de son mouvement : "Près de 400 000, avec plus de 160 000 nouveaux adhérents depuis l'élection d'Emmanuel Macron", assure-t-il. Un chiffre invérifiable à ce stade, mais qui en ferait le "premier mouvement politique de France", selon lui.

Un vivier qui pourra être mis au service des prochaines élections locales et européennes. Car Christophe Castaner veut enraciner le parti dans le pays, en présentant "des candidats partout".

"Ça allait, mon poulet ?"

Après 40 minutes de discours, Christophe Castaner a invité les ministres et les membres du nouveau bureau exécutif à monter sur scène. Et demandé à Édouard Philippe son avis sur sa prestation, oubliant que son micro était toujours allumé...

Les encouragements d'Édouard Philippe à LREM

Le Premier ministre, qui n'est pas adhérent à La République en marche, a apporté tout son soutien au jeune parti, l'enjoignant de rester imaginatif : "Les partis traditionnels meurent de ne plus avoir d'idées, ne tombez pas dans ce travers !", invite-t-il.

Édouard Philippe s'est également dit convaincu que le paysage politique n'a pas achevé sa recomposition enclenchée depuis l'échec du PS comme de LR lors de l'élection présidentielle.

Enfin, le chef du gouvernement a aussi fait un peu de politique en affirmant que ses choix budgétaires pour 2018 étaient les bons :

Un comité anti-harcèlement au sein du parti

Chargée de l'égalité entre les sexes au gouvernement, Marlène Schiappa a annoncé la création d'"un protocole de prévention" contre le harcèlement et le sexisme au sein de La République en marche.

François Bayrou fait l'éloge de la laïcité

Le patron du Mouvement Démocrate est le premier à prendre la parole à la tribune. Il a félicité le nouveau délégué général du parti, avant d'insister sur l'importance, à ses yeux, de la laïcité. "Je le dis en tant que croyant", explique celui qui n'a jamais caché sa foi catholique.

François Bayrou a aussi salué l'évolution du modèle social français entamée par Emmanuel Macron, en soulignant le passage selon lui d'un modèle "d'assistanat, d'assistance" à un modèle privilégiant l'"autonomie, la liberté et l'indépendance."

Christophe Castaner élu à la quasi-unanimité

Sans surprise, l'actuel porte-parole du gouvernement a été élu par les membres du Conseil de La République en marche. Seules deux personnes se sont abstenues.

Unique candidat au poste de Délégué général, Christophe Castaner avait été personnellement adoubé par Emmanuel Macron, qui souhaitait placer un fidèle parmi les fidèles à la tête du mouvement qu'il a créé, en avril 2016.

Le comité exécutif élu à main levée

Quatre listes sont en compétition pour prendre les rênes du comité exécutif du parti. L'élection des vingt membres de l'instance dirigeante se fera finalement à mains levées (277 membres du Conseil ont voté pour la main levée, contre 239 pour le vote à bulletin secret).

La liste "En marche #AvecCasta" l'emporte largement

La liste qui soutenait Christophe Castaner a rallié près de trois-quarts des voix, avec 386 suffrages des membres du Conseil en sa faveur. Suivent la liste « Territoires, En Marche ! » avec 92 suffrages, « En Marche Citoyen » avec 26 suffrages et « En Marche pour la Vie » a obtenu 17 suffrages.

La nouvelle équipe dirigeante

Avec Christophe Castaner, les vingt nouveaux membres du bureau exécutif dirigeront le parti pour trois ans. Voici la liste des élus :

  • Caroline Abadie, députée de l’Isère
  • Béatrice Agamennone, référente en Moselle
  • Laëtitia Avia, députée de Paris
  • Ary Chalus, président du Conseil régional de la Guadeloupe
  • Ilana Cicurel, adhérente
  • Jennifer Courtois-Perisse, conseillère générale de Haute-Garonne, maire de Rieumes et conseillère régionale d’Occitanie
  • Sophie Errante, députée de Loire-Atlantique
  • Richard Ferrand, président du groupe La République En Marche à l’Assemblée nationale, députée du Finistère
  • Alain Fontanel, élu local à Strasbourg
  • Cécile Gallien, référente en Haute-Loire
  • Marie Guévenoux, députée de l’Essonne
  • Guillaume Kasbarian, député d’Eure-et-Loir
  • Guy Lavocat, référent dans le Puy-de-Dôme
  • Thomas Mesnier, député de Charente
  • Cédric O, adhérent
  • François Patriat, président du groupe La République En Marche au Sénat, sénateur de la Côte-d'Or
  • Pierre Person, député de Paris
  • Anne-Laurence Petel, députée des Bouches-du-Rhône
  • Claude Posternak, adhérent
  • Marie-Hélène Regnier, référente dans l’Aude