twitter facebook chevron-right
Assemblée nationale

Elections européennes : la majorité, soulagée, maintient son cap

Les élus LaREM et MoDem estiment que le résultat de la liste conduite par Nathalie Loiseau conforte la position de la majorité, même s'ils reconnaissent devoir changer de méthode et être "davantage à l'écoute et plus présent dans les territoires".
2 min
LCPLCP

Les députés de la majorité affichent de larges sourires, ce matin à l’Assemblée nationale. Même si leur liste n'a pas fini en tête, l’écart avec celle du Rassemblement national est faible (moins d’un point) et le score affiché (22,4%) confirme un socle électoral solide.

Si, devant les caméras, les députés affichent une certaine humilité, en coulisse l’heure est au soulagement, et même pour certains à une pointe d’euphorie.

"Nous sommes hyper contents de ces résultats, confie un député de la majorité. Après six mois de crise politique majeure, on craignait que cela se passe beaucoup plus mal. En 2014, la liste socialiste était à 14% ! On est très loin de cette situation…"

La satisfaction est d’autant plus grande que les premières estimations, ce dimanche, étaient plutôt pessimistes pour la majorité. A 18 heures, les premiers chiffres qui circulaient dans les états-majors lui donnaient jusqu’à quatre points de retard sur la liste RN.

"A droite, on a fait le plein"

Pour la majorité, ces résultats sonnent comme une confirmation de l'élection présidentielle. Le siphonnage des voix de droite et de gauche reste en marche. "A droite, on a fait le plein. Là, c’est clair, on ne prendra pas plus, confie un député LaREM. On ne pensait pas que Bellamy serait aussi bas. C’était un bon candidat mais sa dernière semaine de campagne a été compliquée."
A gauche en revanche, une bonne partie de l’électorat semble s’être détournée de la liste Renaissance. Reconquérir ces électeurs sera sans doute un enjeu pour les prochains scrutins. Certains députés espèrent une inflexion politique en ce sens, notamment sur les questions écologiques.

Pas de changement de cap

Malgré cette deuxième place, les députés de LaREM et du MoDem sont clairs : il n’y aura pas de changement de cap après ces résultats.

"Rien ne va changer dans la politique du gouvernement", confirme un député. La majorité veut rester fidèle à la ligne politique déjà engagée, en l’accompagnant néanmoins d’un changement sur la méthode en étant "davantage à l’écoute et plus présent dans les territoires".

Les députés de la majorité se sentent d’autant plus confortés que ni le RN ni Europe Ecologie-Les Verts n’ont de groupe à l’Assemblée nationale. De plus, les principaux opposants au Palais Bourbon, LR et LFI, sortent de cette élection affaiblis. "On va voir comment vont réagir les députés de ces deux groupes dans les prochains jours. Le ton va peut-être changer…", espère un député de la majorité.


Clément Perrouault