twitter facebook chevron-right
Présidentielle 2017

François Fillon maintient sa candidature : "Je ne céderai pas, je ne me retirerai pas !"

Malgré les convocations des juges contre son épouse et lui-même en vue d'être mis en examen, François Fillon tient bon. "Je n'ai pas détourné d'argent public !", assure le candidat de la droite et du centre qui reste candidat à l'élection présidentielle, une annonce faite mercredi lors d’une déclaration à la presse.
2 min
François Fillon lors de sa déclaration à la presse à son QG de campagne, le 1er mars 2017.François Fillon lors de sa déclaration à la presse à son QG de campagne, le 1er mars 2017.


La campagne présidentielle va donc continuer pour le candidat de la droite et du centre. Une campagne déjà difficile alors qu'il est convoqué, lui et sa femme, devant les juges les 15 et 18 mars.

François Fillon s'en remet donc bien au "seul jugement du suffrage universel", comme il l'avait affirmé lors de sa conférence de presse du 16 février. "Respectueux des institutions", il répondra à la convocations des juges et confirme qu'elle a pour objet de le mettre en examen :

Mon avocat a été informé que je serai convoqué le 15 mars par les juges d'instruction afin d'être mis en examen.François Fillon

Le candidat de la droite dénonce cependant un "assassinat", mettant en cause le calendrier des convocations "deux jours avant la clôture des parrainages". Il affirme ne pas avoir été traité "comme un justiciable comme les autres". "On veut m'empêcher d'être candidat", dénonce-t-il.

L'ancien Premier ministre en appelle désormais "au peuple et à lui seul".

Depuis le 24 février, François Fillon est sous la menace d'une information judiciaire pour "détournement de fonds publics, abus de biens sociaux, complicité et recel de ces délits, trafic d'influence et manquements aux obligations de déclaration à la Haute Autorité sur la transparence de la vie publique".

L'enquête va donc continuer en pleine campagne présidentielle. Un cas de figure inédit dans l'histoire politique française.

L'intégralité de la déclaration à la presse de François Fillon :

12h39 - François Fillon campe sur ses positions

12h36 - "C'est au peuple français que je m'en remets"