twitter facebook chevron-right
Elections municipales

Ces députés qui pourraient bien retourner leur écharpe

Une cinquantaine de députés de la majorité sont intéressés par une investiture pour les élections municipales. Si certains ont déjà fait acte de candidature, d’autres disent encore réfléchir. La République en marche a dévoilé ce lundi une première salve d'investitures, officialisant notamment celles de deux députés, à Toulon et à Perpignan. Les précisions d'Elsa Mondin-Gava et de Rahabi Ka.
2 min

À l’Assemblée, ils échangent, se donnent des conseils. Un petit groupe a même créé une boucle Telegram « Municipales : Haut les cœurs ». Sont-ils attirés par un mandat de maire ou lassés par celui de député ? Richard Lioger, député de Moselle évoque un « déchirement » entre les deux mandats. « Cela a été très dur de choisir. J’ai adoré mon expérience de député mais j’ai été président d’université, premier adjoint, j’ai un tropisme pour gérer une ville. » Il sera donc candidat pour l’investiture à Metz.

Pour Saïd Ahamada, député des Bouches-du-Rhône, « ne pas aller à Marseille, ce serait me trahir. En termes d’incarnation politique je suis le « Marseille réconcilié », je suis un gamin des quartiers Nord qui a réussi à devenir député ». L’élu n’aurait pas de regrets à l’idée de quitter le Palais Bourbon en mars, « ce que je porte à l’Assemblée nationale, d’autres le portent aussi, on est plus de 300 députés ici, c’est plus facile de me remplacer ».

Anne-Laurence Petel souhaite elle être candidate à Aix-en-Provence. Pas de déception sur son expérience de parlementaire mais « quand vous êtes députée, vous n’avez pas l’application immédiate et concrète de ce que vous faites. Aussi, le défaut de cette fonction c’est que vous devez vous spécialiser. Quand vous êtes maire vous avez une vision transversale du quotidien des gens. »

Anne-France Brunet, députée de Loire-Atlantique et candidate à l’investiture à Saint-Herblain est sûre que son mandat au Palais Bourbon est un atout dans cette campagne. « J’ai cette expérience du législatif et j’ai cette connaissance des réformes, je pourrais faire le lien avec le travail de l’Assemblée nationale ».

Alors que le parti a dévoilé une première série d'investitures ce lundi - dont celles de Cécile Muschotti à Toulon et de Romain Grau à Perpignan -, voici une liste non exhaustive des députés candidats déclarés ou présumés.


Ceux qui sont officiellement déclarés :

- Paris : Benjamin Griveaux, Hugues Renson, Mounir Mahjoubi et Cédric Villani

- Aix-en-Provence : Anne-Laurence Petel

- Annecy : Frédéric Lardet

- Besançon : Eric Alauzet

- Grenoble : Emilie Chalas

- Le Mans : Pascale Fontenelle-Personne

- Lille : Valérie Petit

- Marseille : Saïd Ahamada

- Metz : Richard Lioget

- Nantes : Sophie Errante

- Narbonne : Alain Perea

- Saint-Herblain : Anne-France Brunet


Ceux qui ne disent pas non :

- Avignon : Jean-François Césarini

- Cherbourg : Sonia Krimi

- Dijon : Didier Martin

- Limoges : Jean-Baptiste Djebbari

- Louviers : Bruno Questel

- Nice : Cédric Roussel

- Poitiers : Sacha Houlié

- Villeurbanne : Bruno Bonnell