twitter facebook chevron-right

Attentats de Paris : revivez la journée du Congrès à Versailles

Minutes de silence, discours solennel de François Hollande, Marseillaise entonnée à Versailles… Le film d’une journée particulière, sur LCP et LCP.fr.
7 min

>> Revoir le discours de François Hollande dans son intégralité :

Les faits :

-* François Hollande annonce la prolongation de l'état d'urgence pour 3 mois, envisage une révision de la constitution et détaille un "important chantier législatif" à mener "sans délai" afin de permettre aux forces de sécurité de travailler plus efficacement.

>> Plus d'informations

Le chef de file des députés Les Républicains Christian Jacob a répondu au chef de l'Etat : "A ce stade, rien ne semble justifier une modification de la constitution."

>> Plus d'informations

-* 5.000 postes de policiers et gendarmes supplémentaires seront créés en deux ans. Évoquant le surcoût budgétaire de cette mesure, le chef de l'Etat a assuré que "le pacte de sécurité l’emporte sur le pacte de stabilité".

-* François Hollande va rencontrer Barack Obama et Vladimir Poutine. Le président de la République estime que l'"ennemi" de la France en Syrie, "c'est Daech". Il a également demandé une réunion du conseil de sécurité de l’ONU.

>> Plus d'informations

-* Les parlementaires ont longuement applaudi François Hollande à l'issue de son discours, avant d'entonner la Marseillaise.

>> Plus tôt dans la journée, les députés avaient observé une minute de silence dans la cour d'honneur de l'Assemblée nationale. Ils avaient eux aussi chanté la Marseillaise.

Le suivi en continu :

18h48 - André Chassaigne (GDR) : "Les musulmans ne forment qu’une communauté, avec nous, la communauté nationale"

17h43 - Philippe Vigier (UDI) : "Nous avons sans doute un peu sous-estimé le danger"

Le chef de file des députés UDI a déclaré qu’"une intervention au sol en Syrie ne peut plus être écartée d’un revers de main".

>> Plus d'informations

17h35 - Didier Guillaume (PS) : "Nous ne sommes pas en guerre contre l’Islam, ni contre les arabes, ni contre les immigrés"

Le président du groupe socialiste au Sénat Didier Guillaume a affirmé que "nous ne sommes pas en guerre contre l’islam, qui est une belle et grande religion, nous ne sommes pas en guerre contre les Arabes, qui viennent d’une belle et grande civilisation (et) nous ne sommes pas en guerre contre les immigrés de France !".

17h21 - Christian Jacob (LR) : "Rien, à ce stade, ne semble justifier une modification de la Constitution"

Le président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale s'est opposé à la proposition de François Hollande.

>> Plus d'informations

17h10 - Bruno Retailleau (LR) : "L’unité nationale est une évidence"

Le chef de file de l’opposition au Sénat Bruno Retailleau a apporté son soutien à la décision de François Hollande : "Il faudra prolonger l’Etat d’urgence" a-t-il déclaré avant de soutenir l’unité nationale, "une évidence".

>> Plus d'informations

16h55 - Bruno Le Roux : "Il faut fermer les mosquées qui prônent le djihad"

Retrouver le discours du président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale en intégralité :

16h52 - François Hollande et les parlementaires chantent la Marseillaise

16h46 - "Le pacte de sécurité l’emporte sur le pacte de stabilité"

La création de milliers de postes dans la police, la justice et les douanes "se traduira par un surcroit de dépenses", prévient le chef de l’État. "Mais, dit-il, le pacte de sécurité l’emporte sur le pacte de stabilité."

16h45 - 5.000 postes de policiers et gendarmes supplémentaires en deux ans

2.500 postes seront également créés pour le ministère de la Justice et 1.000 postes pour l’administration des douanes. Il n’y aura pas de suppressions d’effectifs dans la Défense d’ici 2019.

16h36 - François Hollande propose une révision de la Constitution

Le chef de l'Etat s’est dit favorable à une modification de l’article 36 de la Constitution "pour y faire figurer état de siège et état d’urgence". Le président de la République précise qu’il s’agit de permettre la "déchéance de nationalité pour les terroristes condamnés, même s’ils sont nés français".

"Après l’Etat d’urgence nous devons être pleinement dans un Etat de droit" a justifié le chef de l’Etat. Le chef de l’État souhaite également que soit lancé "sans délai" un "important chantier législatif pour ne pas perdre une minute dans l’action engagée" >> Plus d'informations ici

16h34 - François Hollande annonce le prolongement de l'état d'urgence pour 3 mois

Le chef de l'Etat invite les parlementaires à voter les dispositions "avant la fin de la semaine".

16h25 - "Il faut détruire Daech"

Le Président de la République va rencontrer Barack Obama et Vladimir Poutine. Il a également demandé une réunion du conseil de sécurité de l’ONU.

16h17 - "Nous ne sommes pas dans une guerre de civilisation"


16h15 - François Hollande : "Le peuple français se met debout chaque fois qu’un de ses enfants est à terre"

16h13 - Les parlementaires observent une minute de silence

16h12 - Arrivée de François Hollande

16h11 - Claude Bartolone : "Les terroristes ont voulu tuer notre art de vivre"

16h02 - François Hollande arrive à Versailles

15h45 - Congrès : qu'attendent les députés ?

14h54 - Claude Bartolone : "Nous serons implacables"

Le président de l’Assemblée nationale se félicite des frappes françaises, la nuit dernière dans le fief de Daech, à Raqqa, et demande l’unité des Français.

14h26 - Les députés quittent l'Assemblée en car

12h25 - Bruno Le Maire demande une réunion du conseil de sécurité des Nations unies

12h15 - Arnaud Montebourg est présent

12h01 - Après la minute de silence, les députés ont entonné la Marseillaise

12h00 - Minute de silence dans la cour d'honneur de l'Assemblée nationale

Sur place, nos reporters @Maxenceka et @adevillaines

11h50 - Les députés arrivent dans la cour d'honneur de l'Assemblée nationale

Astrid de Villaines et Maxence Kagni