twitter facebook chevron-right

Après Charlie Hebdo, la communauté musulmane visée

Plusieurs actes criminels ont pris pour cible des lieux de culte musulmans depuis mercredi.
2 min

Après le tragique attentat contre Charlie Hebdo qui a fait 12 morts et plusieurs blessés, l'atmosphère en France s'alourdit davantage encore. Les auteurs de l'attentat courent toujours et des locaux appartenant à la communauté musulmane ont été ciblés depuis.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un incendie d’origine criminel, selon Thierry Dran, procureur de la République (Chambéry), a occasionné d’importants dégâts dans la mosquée d’Aix-les-Bains (Savoie). "Les premiers éléments relevés par les experts de la police scientifique laissent apparaître une forte probabilité que le sinistre soit d'origine criminelle" a notamment déclaré le magistrat.

Dans la même nuit, la mosquée de Saint-Juéry dans le Tarn a été visée par quatre coups de feu. La bâtiment, situé à quelques kilomètres d’Albi, étant vide, les tirs n’ont fait aucune victime. 

A Bayonne, des inscriptions racistes et haineuses ont été découvertes sur le portail de la mosquée. Lors de leurs arrivés, les fidèles ont notamment pu lire "Charlie liberté », "assassins" ou encore "sales arabes" écrit à la peinture fluorescente.

Deux coups de feu avaient été tirés dès mercredi soir sur la porte de la salle de prière de Port-la-Nouvelle, dans l’Aude. Fort heureusement, la salle, qui accueille généralement plus de 40 fidèles, était vide.

Au même moment, dans le Vaucluse, une voiture a essuyé plusieurs coups de feu sur la voie publique à Caromb. Le véhicule appartenait à une famille de confession musulmane. Personne n’a été blessé.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, d'autre actes criminels ont eu lieu. La mosquée du Mans a été visée par des coups de feu et trois grenades d’exercice ont également été retrouvées sur place, dont une qui a explosé dans l’enceinte du bâtiment. A Poitiers, l'inscription «Mort aux arabes» a été relevée sur le portail de la mosquée.

Enfin, à Villefranche-sur-Saône (Rhône), une explosion d’origine criminelle s’est produite jeudi matin devant un snack kebab à proximité de la mosquée de la ville. Selon le député-maire UMP Bernard Perrut, l’attaque serait liée à l’attentat contre Charlie Hebdo . L’explosion a soufflé la vitrine du commerce tenu par des proches de la mosquée "où se regroupent des personnes qui fréquentent le lieu de culte, mais aussi d'autres personnes ", a précisé l’élu.

Anthony Berthelier